Print
Liste commentée des Bostrichoidea et Derodontoidea de Suisse (Coleoptera: Bostrichiformia, Derodontiformia)
Annotated checklist of Bostrichoidea and Derodontoidea of Switzerland (Coleoptera: Bostrichiformia, Derodontiformia)
expand article infoYannick Chittaro, Andreas Sanchez
‡ Info fauna – CSCF, Neuchâtel, Switzerland
Open Access

Résumé

Une liste actualisée des espèces suisses appartenant aux superfamilles des Bostrichoidea et des Derodontoidea est présentée et brièvement commentée. Au total, 151 espèces appartenant aux familles des Bostrichidae (11 espèces), Dermestidae (41), Ptinidae (96), Derodontidae (2) et Nosodendridae (1) sont considérées comme indigènes ou naturalisées en Suisse sur la base de 19’820 occurrences issues de l’identification de spécimens de musées et de collections privées, ainsi que de la littérature. En parallèle, 68 taxa annoncés de Suisse par le passé sont exclus de la liste car insuffisamment documentés ou provenant uniquement d’importations isolées d’espèces allochtones non établies.

Abstract

An updated checklist of the Swiss species belonging to the superfamilies Bostrichoidea and Derodontoidea is presented and briefly discussed. One hundred fifty-one species belonging to the families Bostrichidae (11 species), Dermestidae (41), Ptinidae (96), Derondontidae (2) and Nosodendridae (1) are considered indigenous or naturalized in Switzerland. This list is based on 19’820 records obtained from the identification of specimens held in museum and private collections, and the literature. In parallel, 68 taxa that were recorded from Switzerland in the past are excluded from this list, either due to insufficient documentation or because they represent isolated cases of introductions of non-indigenous species that never became established in Switzerland.

Key Words

species list, Switzerland, faunistics, distribution

Introduction

Selon la classification de Bouchard et al. (2011), la série des Bostrichiformia inclus les Bostrichidae, les Dermestidae, les Endecatomidae et les Ptinidae au sein de la superfamille des Bostrichoidea. La série des Derodontiformia regroupe quant à elle, dans la superfamille des Derodontoidea, les Derodontidae, les Nosodendridae et les Jacobsoniidae. A l’échelle suisse, ces deux superfamilles n’ont plus fait l’objet de listes nationales détaillées depuis les publications de Stierlin and Gautard (1867) et de Stierlin (1898, 1900).

Compte tenu de l’évolution importante des connaissances systématiques et chorologiques au cours des cent dernières années, une mise à jour de la liste faunistique des Bostrichoidea et des Derodontoidea de Suisse s’avérait donc nécessaire. Basé sur un important travail de révision des collections suisses et sur une analyse critique de la littérature, cet article propose une liste commentée actualisée de l’ensemble des espèces de Bostrichoidea et Derodontoidea signalées de Suisse. Les espèces indigènes et naturalisées sont distinguées des espèces annoncées par erreur, insuffisamment documentées ou provenant d’importations isolées.

Matériel et méthode

Afin de disposer de l’ensemble de l’information disponible et être ainsi à même d’évaluer au mieux l’appartenance des espèces à la faune de Suisse, nous avons procédé à un relevé exhaustif du matériel des principales collections muséales suisses. Les collections des institutions suivantes ont donc été consultées et relevées dans leur intégralité (les noms des personnes de contact sont indiqués entre parenthèses):

AGRO Agroscope-Changins (anciennement SFRA), Nyon (Stève Breitenmoser)

BNM Bündner Natur-Museum, Chur (Stephan Liersch)

ETH Eidgenössische-Technische Hochschule, Zürich (Rod Eastwood, Michael Greeff)

HGSB Musée de l’Hospice du Grand-Saint-Bernard (Chanoine Jean-Pierre Voutaz)

KMLI Archäologie und Museum Baselland, Liestal (Marc Limat)

MHNF Musée d’histoire naturelle de Fribourg (Peter Wandeler)

MHNG Muséum d’histoire naturelle de Genève (Giulio Cuccodoro)

MHNN Musée d’histoire naturelle de Neuchâtel (Jessica Litman)

MHNS Musée de la nature du Valais, Sion (Nicolas Kramar, Sonja Gerber)

MSNL Museo cantonale di storia naturale, Lugano (Lucia Pollini, Michele Abderhalden)

MZA Museum zu Allerheiligen, Schaffhausen (Urs Weibel)

MZL Musée cantonal de zoologie, Lausanne (Anne Freitag)

NMAA Naturama, Aarau (Janine Mazenauer)

NMB Naturhistorisches Museum Basel (Matthias Borer)

NMBE Naturhistorisches Museum der Burgergemeinde Bern (Hannes Baur)

NMLU Natur-Museum, Luzern (Marco Bernasconi, Peter Herger)

NMTG Naturmuseum Thurgau, Frauenfeld (Barbara Richner)

NMSG Naturmuseum, St. Gallen (Priska Seri)

NMSO Naturmuseum, Solothurn (Christoph Germann, Marc Neumann)

SPZH Schädlingsprävention und –beratung, Zürich (Marcus Schmidt, Gabi Müller, Isabelle Landau-Lüscher)

Les collections privées des personnes suivantes ont également été prises en compte: Sylvie Barbalat (Neuchâtel NE), Ulrich Bense (D-Mössingen), Mickaël Blanc (F-Sciez), Hansjörg Brägger (Bischofszell TG), Stève Breitenmoser (Givrins VD), Marie-Christine et Yannick Chittaro (Conthey VS), Vivien Cosandey (Essertines-sur-Rolle VD), Adrienne Frei (Zürich ZH), Michael Gilgen et Lea Kamber (Bangerten bei Dieterswil BE), Roman Graf (Horw LU), Jiří Háva (CZ-Prague), Andreas Herrmann (D-Stade), René Hoess (Bern BE), Barbara Huber (Thusis GR), Laurent Juillerat (Chézard-St-Martin NE), Wilfried Löderbusch (D-Markdorf), Christian Monnerat (Neuchâtel NE), Andreas Sanchez (Sion VS), Alexander Szallies (Wädenswil ZH), Arnaud Vallat (Neuchâtel NE) et Thomas Walter (Reckenholz ZH).

Tout le matériel examiné a été identifié ou revu par les auteurs ou par des spécialistes européens (voir remerciements).

L’ensemble des données disponibles dans la littérature suisse a également été compilé. Les références des publications consultées sont intégralement mentionnées dans la bibliographie. Celles qui ne sont pas citées dans le texte de cet article sont signalées par un astérisque (*).

Les ouvrages et articles suivants ont été utilisés pour l’identification des espèces: Cymorek (1969), Freude (1969), Lohse (1969,1979), Bellés (1990), Español (1992), Kalík (1992), Lohse and Lucht (1992), Laclos and Büche (2008a, 2008b, 2009a, 2009b), Allemand (2011a, 2011b), Brustel et al. (2013), Zahradník (2013), Calmont (2016), Dodelin (2016), Dodelin and Bouyon (2017), Viñolas and Recalde Irurzun (2018) et Lan-Yu and Geis (2019).

Sans indication explicite, les informations générales sur la distribution des espèces sont tirées du «Catalogue of Palaearctic Coleoptera» édité par Löbl and Smetana (2007), qui n’est alors pas cité dans les textes consacrés aux espèces. Les ouvrages utilisés pour l’identification ont également fourni de précieuses informations sur la répartition des espèces, de même que les synthèses de Callot (2018) pour l’Alsace, de Tronquet (2014) pour la France, de Brandstetter and Kapp (1998) pour le Liechtenstein et le Vorarlberg autrichien, de Köhler and Klausnitzer (1998) et de Köhler (2000, 2011) pour l’Allemagne et de Kahlen and Hellrigl (1996) pour le Sud-Tyrol italien, ainsi que les travaux de Nardi and Háva (2013) sur les Dermestidae d’Italie et de Geis (2002, 2014) sur les Bostrichidae importés en Europe centrale.

La nomenclature et systématique suivies sont celles du « Catalogue of Palaearctic Coleoptera » pour les Ptinidae (Borowski and Zahradník 2007), pour les Derodontidae (Háva 2007b), pour les Endecatomindae (Löbl 2007) et pour les Nosodendridae (Steinhammer 2007). Pour les Bostrichidae et les Dermestidae nous avons par contre suivi respectivement Borowski and Węgrzynowicz (2007) et Háva (2018). Par rapport à ces documents de référence, nous avons néanmoins considéré les exceptions suivantes:

Paranovelsis incognitus Háva, 2003 est considéré comme synonyme de Paranovelsis aequalis (Sharp, 1902) suite au travail de Háva and Herrmann (2018), et nous avons donc opté pour ce dernier.

– nous avons suivi Ivie (2010) et avons considéré Sinoxylon sexdentatum (A. G. Olivier, 1790) comme nom valide à la place de S. muricatum (Linnaeus, 1767).

– après avoir examiné l’holotype et les paratypes d’Ernobius besucheti Zahradník, 2000 conservés au MHNG, nous partageons l’avis d’Allemand and Barnouin (2014) quant à la probable synonymie de ce taxon avec E. mulsanti mulsanti Kiesenwetter, 1877 et ne considérons donc pas E. besucheti dans notre liste.

– nous avons suivi la mise en synonymie d’Episernus ganglbaueri Schilsky, 1898 avec E. angulicollis C. G. Thomson, 1863 (Dodelin 2016). Les spécimens alpins identifiés comme « ganglbaueri » sur la base des articles antennaires très courts (Laclos and Büche 2009b, Allemand and Barnouin 2014) sont maintenant à rattacher à Episernus taygetanus alpestris Dodelin & Bouyon, 2017.

– nous avons tenu compte de la description de Dermestes (Dermestinus) szekessyi kazakh (Háva 2019) et attribuons les citations européennes de D. szekessyi Kalík, 1950 à la sous-espèce nominale.

Pour la classification supérieure, nous avons suivi Bouchard et al. (2011), et ce bien que certains travaux récents de phylogénie moléculaire discutent la valeur et la position taxonomiques de plusieurs sous-familles de Ptinidae (Bell and Philips 2012), de tribus de Bostrichidae notamment (Liu and Schönitzer 2011), et que la position systématique des Nosodendridae doive être revue (Zhang et al. 2018).

Pour les plantes et champignons cités dans le document, nous avons respectivement suivi les choix taxonomiques de Juillerat et al. (2017) et de la base de données nationale SwissFungi (swissfungi.wsl.ch).

Une fois l’ensemble de l’information disponible, nous avons suivi la procédure proposée par Monnerat et al. (2015a) pour statuer sur l’indigénat des espèces en Suisse. Ainsi, nous n’avons pas retenu une espèce si les données relatives ne satisfaisaient pas au minimum jugé nécessaire (étiquetage univoque, collections fiables, …).

Les espèces suivies d’une lettre et d’un chiffre en gras (« C1 » par exemple) font l’objet d’un commentaire. C’est le cas notamment pour les espèces les plus rares (connues de moins de quinze occurrences en Suisse) pour lesquelles l’ensemble des spécimens examinés et toutes les observations publiées sont mentionnés, afin de documenter et de justifier leur prise en compte. D’autres espèces ne font l’objet que de commentaires d’ordre taxonomique ou chorologique.

Les spécimens examinés et les données issues de la littérature sont présentés par ordre chronologique de découverte ou de publication, puis par ordre alphabétique des localités en fonction des informations disponibles. Toutes les occurrences sont citées sur le schéma suivant: nombre d’exemplaires, localité pour les données anciennes ou commune et canton abrégé pour les données récentes (à partir de l’an 2000), date, collectionneur, déterminateur, collection, acronyme officiel du musée où l’insecte est déposé lorsque cela est le cas.

Pour les spécimens examinés, détaillés sous «Matériel examiné», les informations qui concernent la localité et la date sont indiquées telles qu’elles figurent sur l’étiquette. Les interprétations des abréviations alphabétiques sont mentionnées entre crochets « [] ». Dans les collections anciennes, le collectionneur (leg.) n’est pas toujours mentionné textuellement sur les étiquettes. Nous avons donc généralement préféré la mention « coll. » jugée plus adéquate. Dans de nombreux cas, le nom du détenteur de la collection ne figure pas sur les étiquettes. Néanmoins, en fonction de l’expérience acquise dans les relevés de collections, l’attribution de certains types d’étiquettes et/ou d’écritures à une collection particulière s’est souvent avérée possible.

La collection de Charles Maerky, déposée au Muséum d’histoire naturelle de Genève, est considérée depuis longtemps comme problématique (Monnerat et al. 2015a). Mis à part les individus provenant de sa collection (« coll. Maerky C. »), elle contient également des insectes issus d’autres collections (mentionnées alors « ex coll. Melly A. » par exemple) et pour lesquelles les étiquettes originales font défaut. De ce fait, et afin de ne pas perdre l’information quant au fait que ces insectes appartiennent à la collection de Maerky C., nous avons retenu la mention de « coll. Maerky C. » pour l’intégralité de sa collection.

Pour les données issues de la littérature, détaillées sous « Données publiées », nous avons retenu la localité telle que mentionnée dans la citation originale. La personne « source » (et non pas le legit) est considérée comme l’auteur dans la publication et mentionnée par exemple comme suit: « Ormontsthal par Venetz I. (Stierlin and Gautard 1867) ». Lorsque la même localité est citée à plusieurs reprises, seule la plus ancienne est retenue ici, les localités annoncées dans les publications ultérieures étant généralement reprises telles quelles et parfois même tronquées.

Parmi les données citées dans le document, que ce soit sous « Matériel examiné » ou sous « Données publiées », celles que nous considérons comme insuffisantes pour être retenues sont précédées d’un nombre, noté comme suit « 1) », qui fait référence aux différentes catégories de sources d’erreurs identifiées et détaillées dans Monnerat et al. (2015a), à savoir:

1) données sources invérifiables

2) déterminations erronées

3) spécimens issus de collections problématiques

4) spécimens d’origine inconnue attribués à des localités suisses

5) double étiquetage, interprétation ou recopie erronées du nom de la localité d’origine

6) confusion entre localité d’origine, lieu d’élevage ou d’éclosion des spécimens et de dépôt de la collection

7) localités non suisses ou localités étrangères homonymes

8) incohérences chorologiques ou écologiques

Autres abréviations utilisées: coll.=collection, det.=déterminateur, ex.=exemplaire, leg.=collectionneur, s.l.= sensu lato (sens large), cantons suisses abrégés (AG=Argovie, BE = Berne, BS = Bâle-Ville, BL = Bâle-Campagne, GR = Grisons, NW = Nidwald, SG = Saint-Gall, SH = Schaffhouse, SZ = Schwytz, TI = Tessin, TG = Thurgovie, VD = Vaud, VS = Valais, ZG = Zoug, ZH = Zurich).

Résultats

Liste des Bostrichoidea et Derodontoidea de Suisse

Les auteurs considèrent que les 151 espèces mentionnées en gras dans cette liste forment ou ont formé des populations en Suisse, même si pour bon nombre d’entre elles les informations disponibles sont rares et ponctuelles. Sont également considérées ici plusieurs espèces allochtones, originaires d’autres régions du monde, qui maintiennent (ou ont maintenu) des populations en continu en Suisse durant plusieurs années, y compris dans le cas d’espèces uniquement synanthropes. Ces espèces sont (ou ont été) établies en Suisse et font (ou ont fait) partie de sa faune résidente.

Les 68 taxa indiqués entre crochets « [] » dans la liste ne doivent par contre pas être considérés comme appartenant à la faune suisse, tout du moins jusqu’à ce que de nouvelles données viennent infirmer cette opinion. Sont associées à cette catégorie des espèces et sous-espèces dont les individus de référence émanent de collections problématiques, telles que celles de Charles Maerky ou de Max Täschler (Monnerat et al. 2015a), mentionnées de Suisse par erreur suite à des identifications erronées ou encore citées dans des publications anciennes comme celle de Stierlin and Gautard (1867) sans individus de référence et considérées comme douteuses. Certaines sont potentielles pour la Suisse mais leur indigénat reste à confirmer, les données disponibles n’étant pas suffisantes à l’heure actuelle. Sont également considérées ici des espèces allochtones assurément trouvées en Suisse mais dont l’observation résulte à chaque fois d’importations nouvelles, attestées ou probables.

Afin de faciliter leur recherche dans ce document, les taxa apparaissent dans l’ordre alphabétique des superfamilles, des familles, des sous-familles, des genres, des sous-genres, des espèces et des sous-espèces.

L’ensemble des informations collectées représente un total de 19’820 occurrences pour les familles traitées. Les cartes de répartition actualisées de toutes les espèces retenues pour la Suisse sont disponibles sur le serveur cartographique d’info fauna – CSCF (Centre suisse de cartographie de la faune) (https://lepus.unine.ch/carto/). L’ensemble des données validées a également été déposé sur GBIF.org (https://doi.org/10.15468/dl.ia9yaj).

BOSTRICHOIDEA

BOSTRICHIDAE

Bostrichinae Latreille, 1802

[Apate monachus Fabricius, 1775] C1

Bostrichus capucinus (Linnaeus, 1758)

[Bostrychoplites cornutus (A. G. Olivier, 1790)] C2

[Heterobostrychus aequalis (Waterhouse, 1884)] C3

[Heterobostrychus brunneus (Murray, 1867)] C4

Lichenophanes varius (Illiger, 1801) C5

Scobicia chevrieri (A. Villa & J.B. Villa, 1835)

[Scobicia pustulata (Fabricius, 1801)] C6

[Sinoxylon anale Lesne, 1897] C7

Sinoxylon perforans (Schrank, 1789) C8

[Sinoxylon sexdentatum (A. G. Olivier, 1790)] C9

[Sinoxylon sp.] C10

[Sinoxylon unidentatum (Fabricius, 1801)] C11

[Xylomeira tridens (Fabricius, 1792)] C12

Xylopertha retusa (A. G. Olivier, 1790)

[Xylopertha praeusta (Germar, 1817)] C13

Dinoderinae Thomson, 1863

[Dinoderus (Dinoderus) bifoveolatus (Wollaston, 1858)] C14

[Dinoderus (Dinoderus) brevis Horn, 1878] C15

[Dinoderus (Dinoderus) minutus (Fabricius, 1775)] C16

[Rhyzopertha dominica (Fabricius, 1792)] C17

[Stephanopachys linearis (Kugelann, 1792)] C18

Stephanopachys substriatus (Paykull, 1800) C19

Lyctinae Billberg, 1820

[Lyctus africanus Lesne, 1907] C20

Lyctus brunneus (Stephens, 1830)

[Lyctus carbonarius Waltl, 1832] C21

Lyctus cavicollis (LeConte, 1866)

[Lyctus hipposideros Lesne, 1908] C22

Lyctus linearis (Goeze, 1777)

[Lyctus pubescens Panzer, 1793] C23

[Lyctus sinensis Lesne, 1911] C24

[Minthea rugicollis (Walker, 1858)] C25

[Trogoxylon aequale Wollaston, 1867] C26

Trogoxylon impressum (Comolli, 1837)

[Trogoxylon praeustum (Erichson, 1847)] C27

Psoinae Blanchard, 1851

Psoa dubia (P. Rossi, 1792) C28

DERMESTIDAE

Attageninae Laporte de Castelnau, 1840

Attagenus (Attagenus) brunneus Faldermann, 1835 C29

Attagenus (Attagenus) pellio (Linnaeus, 1758)

[Attagenus (Attagenus) quadrimaculatus Kraatz, 1858] C30

[Attagenus (Attagenus) rossii Ganglbauer, 1904] C31

Attagenus (Attagenus) schaefferi schaefferi (Herbst, 1791) C32

Attagenus (Attagenus) smirnovi Zhantiev, 1973

Attagenus (Attagenus) trifasciatus (Fabricius, 1787)

[Attagenus (Attagenus) unicolor japonicus Reitter, 1877] C33

Attagenus (Attagenus) unicolor unicolor (Brahm, 1790)

[Paranovelsis aequalis (Sharp, 1902)] C34

[Paranovelsis pantherinus (Ahrens, 1814)] C35

Paranovelsis punctatus (Scopoli, 1772)

Dermestinae Latreille, 1804

[Dermestes (Dermestes) ater DeGeer, 1774] C36

Dermestes (Dermestes) bicolor bicolor Fabricius, 1781

Dermestes (Dermestes) haemorrhoidalis Küster, 1852

Dermestes (Dermestes) lardarius Linnaeus, 1758

[Dermestes (Dermestes) peruvianus Laporte, 1840] C37

Dermestes (Dermestinus) aurichalceus Küster, 1846 C38

[Dermestes (Dermestinus) carnivorus Fabricius, 1775] C39

[Dermestes (Dermestinus) erichsoni Ganglbauer, 1904] C40

Dermestes (Dermestinus) frischii Kugelann, 1792

Dermestes (Dermestinus) gyllenhalii gyllenhalii Laporte, 1840 C41

Dermestes (Dermestinus) laniarius laniarius Illiger, 1802

Dermestes (Dermestinus) maculatus DeGeer, 1774

Dermestes (Dermestinus) murinus murinus Linnaeus, 1758

Dermestes (Dermestinus) mustelinus Erichson, 1846 C42

Dermestes (Dermestinus) szekessyi szekessyi Kalík, 1950 C43

Dermestes (Dermestinus) undulatus Brahm, 1790

Dermestes (Montandonia) olivieri Lepesme, 1839 C44

Megatominae Leach, 1815

Anthrenocerus australis (Hope, 1843) C45

Anthrenus (Anthrenus) angustefasciatus Ganglbauer, 1904 C46

[Anthrenus (Anthrenus) flavipes flavipes LeConte, 1854] C47

[Anthrenus (Anthrenus) festivus Erichson, 1846] C48

Anthrenus (Anthrenus) goliath Saulcy, 1868 C49

Anthrenus (Anthrenus) pimpinellae pimpinellae Fabricius, 1775

Anthrenus (Anthrenus) scrophulariae scrophulariae (Linnaeus, 1758)

[Anthrenus (Florilinus) flavidus Solsky, 1876] C50

Anthrenus (Florilinus) museorum (Linnaeus, 1761)

Anthrenus (Helocerus) fuscus Olivier, 1789

[Anthrenus (Nathrenus) molitor Aubé, 1850] C51

Anthrenus (Nathrenus) verbasci (Linnaeus, 1767)

Ctesias (Ctesias) serra (Fabricius, 1792)

[Globicornis (Globicornis) fasciata (Fairmaire & Brisout de Barneville, 1859)] C52

Globicornis (Globicornis) luckowi Herrmann, Háva & Kadej, 2011 C53

Globicornis (Globicornis) nigripes (Fabricius, 1792)

[Globicornis (Globicornis) tristis (Reitter, 1881)] C54

Globicornis (Hadrotoma) corticalis (Eichhoff, 1863)

Globicornis (Hadrotoma) emarginata (Gyllenhal, 1808) C55

Globicornis (Hadrotoma) sulcata (Brisout de Barneville, 1866) C56

Megatoma (Megatoma) undata (Linnaeus, 1758)

[Phradonoma villosulum (Duftschmid, 1825)] C57

Reesa vespulae (Milliron, 1939)

Trogoderma angustum (Solier, 1849)

Trogoderma glabrum (Herbst, 1783)

[Trogoderma granarium Everts, 189] C58

[Trogoderma inclusum LeConte, 1854] C59

Trogoderma versicolor (Creutzer, 1799) C60

Orphilinae LeConte, 1861

Orphilus niger (P. Rossi, 1790)

Thorictinae Agassiz, 1846

[Thorictus grandicollis s.l. Germar, 1842] C61

Trinodinae Casey, 1900

Trinodes hirtus (Fabricius, 1781)

ENDECATOMIDAE

[Endecatomus reticulatus (Herbst, 1793)] C62

PTINIDAE

Anobiinae Fleming, 1821

Anobium hederae Ihssen, 1949

Anobium inexspectatum Lohse, 1954

Anobium punctatum (DeGeer, 1774)

Cacotemnus rufipes (Fabricius, 1792)

Cacotemnus thomsoni (Kraatz, 1881) C63

Gastrallus immarginatus (P. W. J. Müller, 1821)

Gastrallus laevigatus (A. G. Olivier, 1790)

Hadrobregmus denticollis (Creutzer, 1796)

Hadrobregmus pertinax (Linnaeus, 1758)

Hemicoelus canaliculatus C. G. Thomson, 1863

Hemicoelus costatus (Aragona, 1830)

Hemicoelus fulvicornis Sturm, 1837

[Hemicoelus rufipennis (Duftschmid, 1825)] C64

Microbregma emarginatum (Duftschmid, 1825)

Nicobium castaneum (A. G. Olivier, 1790) C65

Oligomerus brunneus (A. G. Olivier, 1790)

Oligomerus ptilinoides (Wollaston, 1854)

Priobium carpini (Herbst, 1793) C66

Stegobium paniceum (Linnaeus, 1758)

Dorcatominae Thomson, 1859

Anitys rubens (J. J. Hoffmann, 1803) C67

Caenocara affine (Sturm, 1837) C68

Caenocara bovistae (J. J. Hoffmann, 1803)

Caenocara subglobosum (Mulsant, & Rey, 1864) C69

Dorcatoma (Dorcatoma) dresdensis Herbst, 1792

Dorcatoma (Dorcatoma) lomnickii Reitter, 1903 C70

Dorcatoma (Dorcatoma) punctulata Mulsant & Rey, 1864

Dorcatoma (Psilodorcatoma) androgyna Büche, 2001 C71

Dorcatoma (Psilodorcatoma) chrysomelina Sturm, 1837

Dorcatoma (Psilodorcatoma) minor Zahradník, 1993 C72

Dorcatoma (Psilodorcatoma) setosella setosella Mulsant & Rey, 1864

Dorcatoma (Psilodorcatoma) substriata Hummel, 1829

Dorcatoma (Sternitodorcatoma) flavicornis (Fabricius, 1792)

Stagetus borealis Israelson, 1971 C73

Stagetus pilula (Aubé, 1861) C74

Dryophilinae Gistel, 1848

Dryophilus anobioides Chevrolat, 1832 C75

[Dryophilus longicollis (Mulsant & Rey, 1853)] C76

Dryophilus pusillus (Gyllenhal, 1808)

Grynobius planus (Fabricius, 1787)

Homophthalmus rugicollis (Mulsant & Rey, 1853) C77

Ernobiinae Pic, 1912

Episernus angulicollis C. G. Thomson, 1863 C78

Episernus gentilis (Rosenhauer, 1847)

Episernus granulatus J. Weise, 1887

Episernus striatellus (C. N. F. Brisout de Barneville, 1863)

Episernus taygetanus alpestris Dodelin & Bouyon, 2017 C79

Ernobius abietinus (Gyllenhal, 1808)

Ernobius abietis (Fabricius, 1792)

Ernobius angusticollis (Ratzeburg, 1837)

Ernobius explanatus phobos (Gottwald, 1971) C80

Ernobius freudei Lohse, 1970 C81

[Ernobius gigas (Mulsant & Rey, 1863)] C82

Ernobius kiesenwetteri Schilsky, 1898

Ernobius laticollis Pic, 1927 C83

Ernobius longicornis (Sturm, 1837) C84

Ernobius mollis mollis (Linnaeus, 1758)

Ernobius mulsanti mulsanti Kiesenwetter, 1877 C85

Ernobius nigrinus (Sturm, 1837)

Ernobius parens (Mulsant & Rey, 1863) C86

Ernobius pini pini (Sturm, 1837)

Hyperisus declive (Dufour, 1843)

Hyperisus plumbeum (Illiger, 1801)

Ochina latreillii (Bonelli, 1812) C87

Ochina ptinoides (Marsham, 1802)

[Ozognathus cornutus (LeConte, 1859)] C88

Xestobium austriacum Reitter, 1890 C89

Xestobium rufovillosum (DeGeer, 1774)

Eucradinae LeConte, 1861

[Hedobia pubescens (A. G. Olivier, 1790)] C90

Ptinomorphus imperialis (Linnaeus, 1767)

Ptinomorphus regalis (Duftschmid, 1825)

Mesocoelopodinae Mulsant & Rey, 1864

Mesocoelopus niger (P. W. J. Müller, 1821)

Ptilininae Shuckard, 1840

Ptilinus fuscus (Geoffroy, 1785)

Ptilinus pectinicornis (Linnaeus, 1758)

Ptininae Latreille, 1802

Dignomus irroratus Küster, 1852 C91

Epauloecus unicolor (Piller & Mitterpacher, 1783)

[Eurostodes quisquiliarum (Baudi di Selve, 1874)] C92

Gibbium psylloides (Czenpinski, 1778)

[Mezium affine Boieldieu, 1856] C93

Niptus hololeucus (Faldermann, 1835)

[Pseudeurostus anemophilus Chobaut, 1901] C94

Pseudeurostus frigidus (Boieldieu, 1854)

[Ptinus (Bruchoptinus) italicus Aragona, 1830] C95

[Ptinus (Bruchoptinus) palliatus Perris, 1847] C96

Ptinus (Bruchoptinus) rufipes A. G. Olivier, 1790

Ptinus (Cyphoderes) bidens A. G. Olivier, 1790

Ptinus (Cyphoderes) catalonicus Bellés, 2002 C97

Ptinus (Cyphoderes) raptor Sturm, 1837

[Ptinus (Cyphoderes) schlerethi (Reitter, 1884)] C98

Ptinus (Gynopterus) aubei Boieldieu, 1854 C99

Ptinus (Gynopterus) dubius Sturm, 1837

Ptinus (Gynopterus) sexpunctatus Panzer, 1789

Ptinus (Gynopterus) variegatus P. Rossi, 1792 C100

[Ptinus (Pseudoptinus) auberti Abeille de Perrin, 1869] C101

Ptinus (Pseudoptinus) capellae Reitter, 1880 C102

Ptinus (Pseudoptinus) coarticollis Sturm, 1837 C103

Ptinus (Pseudoptinus) lichenum Marsham, 1802

Ptinus (Ptinus) bicinctus Sturm, 1837 C104

Ptinus (Ptinus) calcaratus Kiesenwetter, 1877 C105

Ptinus (Ptinus) fur (Linnaeus, 1758)

Ptinus (Ptinus) latro Fabricius, 1775

[Ptinus (Ptinus) perplexus Mulsant & Rey, 1854] C106

[Ptinus (Ptinus) pilosus P. W. J. Müller, 1821] C107

[Ptinus (Ptinus) podolicus Iablokoff-Khnzorian & Karapetyan, 1991] C108

Ptinus (Ptinus) pusillus Sturm, 1837 C109

[Ptinus (Ptinus) spitzyi A. Villa & G. B. Villa, 1838] C110

Ptinus (Ptinus) subpilosus Sturm, 1837

[Ptinus (Ptinus) villiger (Reitter, 1884)] C111

[Ptinus (Tectoptinus) tectus Boieldieu, 1856] C112

[Sphaericus (Sphaericus) pinguis (Wollaston, 1854)] C113

[Trigonogenius globosus (Solier, 1849)] C114

Xyletininae Gistel, 1856

[Lasioderma haemorrhoidale (Illiger, 1807)] C115

[Lasioderma laeve (Illiger, 1807)] C116

Lasioderma redtenbacheri redtenbacheri (Bach, 1852)

Lasioderma serricorne (Fabricius, 1792)

[Metholcus phoenicis (Fairmaire, 1859)] C117

Xyletinus (Xyletinus) ater (Creutzer, 1796)

Xyletinus (Xyletinus) fibyensis Lundblad, 1949 C118

Xyletinus (Xyletinus) laticollis (Duftschmid, 1825)

Xyletinus (Xyletinus) longitarsis longitarsis Jansson, 1942 C119

[Xyletinus (Xyletinus) pectinatus pectinatus (Fabricius, 1792)] C120

Xyletinus (Xyletinus) planicollis Lohse, 1957 C121

Xyletinus (Xyletinus) vaederoeensis Lundberg, 1969 C122

DERODONTOIDEA

DERODONTIDAE

Derodontinae LeConte, 1861

Derodontus macularis (Fuss, 1850) C123

Laricobiinae Mulsant & Rey, 1864

Laricobius erichsonii Rosenhauer, 1846

NOSODENDRIDAE

Nosodendron (Nosodendron) fasciculare (Olivier, 1790)

Commentaire sur quelques espèces

C1) [Apate monachus]

Données publiées. 1,6,8)Basel, 1956, Probe von südamerikanischem (Kuba) Zigarren (Wyniger 1957).

Commentaire. Originaire d’Afrique de l’ouest, cette espèce est maintenant largement répandue dans les régions afrotropicale, néotropicale et dans le sud-ouest de la région paléarctique (Geis 2002). Elle a été importée plusieurs fois en Europe centrale, dont une fois en Suisse avec des cigares cubains. A. monachus ne fait pas partie de la faune suisse.

C2) [Bostrychoplites cornutus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève, ds. caisse, 4.1994, leg. & det. Besuchet C., MHNG.

Commentaire. Cette espèce afrotropicale (Geis 2002) a été occasionellement importée en Europe, dont une fois en Suisse avec une caisse de provenance inconnue. L’espèce n’appartient pas à la faune suisse.

C3) [Heterobostrychus aequalis]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève ou St. Gall ? [sic], éclos d’une planche, leg. Niquille, MHNG.

Données publiées. 4,6,8)Schweiz, 2013, Verpackungsholzkontrollen im Inland und an der Grenze (Meier et al. 2014).

Commentaire. Un individu de cette espèce est conservé au MHNG. S’il a bien éclos en Suisse, l’étiquette n’apporte aucune information quant à son lieu de découverte, les deux localités mentionnées étant distantes de près de 350 km (!). L’espèce étant originellement présente en Inde, en Asie du sud-est, à Madagscar et aux Comores (Geis 2002), cette donnée suisse résulte assurément d’une importation de bois comme cela a également été le cas des spécimens découverts en 2013 lors de contrôles de bois d’emballages.

C4) [Heterobostrychus brunneus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, aus Trommel aus Afrika, 22.10.2003, leg. & coll. Anonymous, SPZH.

Commentaire. Originaire de la région afrotropicale (Geis 2002), cette espèce a été trouvée une fois en Suisse «dans un tambour importé d’Afrique». Elle ne fait pas partie de la faune indigène.

C5) Lichenophanes varius

Matériel examiné. 3)1 ex., Kt. Basel, coll. Linder A., ex coll. Täschler M., ETH; 3)1 ex., Bâle, 4.6.1910, coll. Gaud A., MZL; 1 ex., Tessin, Mezzana, 7.-13.9.1965, leg. SFRA, MHNG; 2 ex., Arlesheim BL, 6.-7.2012, leg. Bense U., MHNN; 1 ex., Iffwil BE, 10.6.2012, leg. & coll. Gilgen M. & Kamber L.

Données publiées. 1)Basel par Heer O. (Stierlin and Gautard 1867); 1)2 ex., Chiasso, ai prati del Penz [Bosco Penz], 17.6.1914 par Fontana P. (Fontana 1925; donnée reprise ensuite sous Chiasso, 18.4.1914 dans Fontana (1947)).

Commentaire. Cette espèce saproxylique rare est connue d’à peine trois données valides en Suisse. Elle colonise localement les forêts matures (chênaies et hétraies principalement) d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie. Les spécimens d’Arlesheim ont éclos d’un morceau de bois provenant de la cime d’un hêtre (Fagus sylvatica) alors que celui d’Iffwil a été trouvé dans des copeaux de bois provenant d’un tronc de hêtre.

C6) [Scobicia pustulata]

Données publiées. 1)Genf par Chevrier F. et 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); 1)1 ex., Chiasso, Tannino, 1.7.1930 par Fontana P. (Fontana 1947).

Commentaire. Bien qu’annoncée dans d’anciennes références bibliographiques suisses, nous n’avons toutefois pas connaissance de spécimens se référant à cette espèce. Tous les individus du genre Scobicia que nous avons examinés, avec l’aide également de J. Borowski, se rapportaient en réalité à l’espèce voisine S. chevrieri. S. pustulata, présente en France seulement dans la région méditerranéene et en Corse (Brustel 2014), n’est pas retenue pour la Suisse.

C7) [Sinoxylon anale]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Embrach ZH, Embraport, 25.6.2002, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 6,8)1 ex., Fehraltorf ZH, Holzpallete aus Indien, 12.7.2007, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 6,7,8)2 ex., Basel BS, Zoll, eingeschleppt mit Waren aus Indien, 8.2010, leg. Anonymous, det. Borowski J., coll. Geiser M., NMBE & NMB; 4,6,8)1 ex., Ossingen ZH, 2.5.2013, leg. & coll. Anonymous, SPZH.

Données publiées. 1,4,6,8)Schweiz, 2016, Verpackungsholzkontrollen im Inland (Meier et al. 2017).

Commentaire. Cette espèce originaire des régions orientale (Inde et Asie du sud-est) et d’Australie a été importée dans plusieurs pays d’Europe (Geis 2002), dont quelques fois en Suisse. Elle ne s’y est pas établie.

C8) Sinoxylon perforans

Matériel examiné. 3)3 ex., Aigle, 16.7., coll. Maerky C., MHNG; 1 ex., Misox, coll. Zschookke A., NMAA; 3)3 ex., Lavey, 14.5.1905, coll. Gaud A., MZL; 1 ex., Biasca, s/vigne, 25.5.1935, leg. & coll. Poluzzi C., MHNG; 6 ex., Tessin, Biasca, 25.5.1935, Leg. [Poluzzi C.], AGRO & MZL; 1 ex., Tessin, 4.1945, coll. Günthart E., ETH; 1 ex., Tessin, 10.4.1945, leg. Anonymous, coll. Martin H., MZL; 4 ex., Kt. Tessin, Bellinzona, 7.1950, leg. [Besuchet C.], coll. Linder A., ETH; 30 ex., Tessin, Bellinzone, ds. sarment de vigne, 23.7.1950, leg. Besuchet C., MHNG & MZL; 1 ex., Mezzana TI, 19.7.1963, coll. Bovey P., ETH; 8 ex., Biasca TI, 21.7.1963, leg. Poluzzi C., ETH & MHNG; 1 ex., Someo TI, 18.4.2018, leg. & coll. Brägger H.

Données publiées. 1)St-Maurice par Forel A. (Favre 1890); 1)Misox, 1882 (Caflisch 1894).

Commentaire. Cette espèce méridionale se développant principalement dans la vigne (Vitis vinifera) a été mentionnée pour la première fois en Suisse en 1882: «l’espèce nuisible a envahi des vignes du Misox dans les années 1882–1884, et n’a plus été observée depuis » (Caflisch 1894). Quelques observations ont encore été reportées occasionellement dans des vignes au Tessin jusqu’en 1963, où elle semble y avoir maintenu des populations, puis à nouveau en 2018.

C9) [Sinoxylon sexdentatum]

Matériel examiné. 3)3 ex., Bernex, coll. Maerky C., MHNG; 3)2 ex., Misox, coll. Killas E., BNM; 3)1 ex., Genève, Bernex, 5.6., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Alpes, Plans s/Bex, 23.7., coll. Maerky C., MHNG; 6,8)1 ex., Genève (centre), appt. [appartement], 12.1989, leg. Vit S., MHNG; 8)2 ex., Tessin, S. Pietro, Mte Albano, 5.1992, leg. SFRA, MHNG.

Données publiées. 1)Lavey im Kant. Waadt par Forel et 1)Locarno par Isenschmid M. (Stierlin 1883).

Commentaire. Cette espèce, qui colonise notamment l’Europe méridionale, n’a été trouvée qu’une seule fois en nature en Suisse, dans l’extrême sud du Tessin (au moyen d’un piège lumineux selon les indications complémentaires figurant sur les étiquettes de provenance). La plupart des autres spécimens examinés proviennent de collections problématiques, alors qu’un individu a été trouvé dans un appartement à Genève suite à une probable importation. Cette espèce, connue pour causer des dégâts à la vigne, semble n’avoir jamais formé de populations continues sur notre territoire, au contraire de l’espèce voisine S. perforans (voir C8). Restée sans suite, la donnée du Tessin résulte donc vraisemblablement d’une importation unique.

C10) [Sinoxylon sp.]

Matériel examiné. 4,6,8)2 ex., Genève, caisses d’expédition, leg. Besuchet C., det. Borowski J., MHNG.

Commentaire. Les spécimens trouvés à Genève sont très abîmés (antennes absentes) si bien qu’une identification spécifique ne s’avère pas possible. J. Borowski (comm. pers.) indique néanmoins qu’il pourrait s’agir de S. tignarium Lesne, 1902, S. sudanicum Lesne, 1895 ou S. unidentatum (Fabricius, 1801), autant d’espèces allochtones en Europe. Quoi qu’il en soit, l’indication «caisses d’expédition» ne laisse planer aucun doute quant au fait que ces spécimens ont été importés en Suisse.

C11) [Sinoxylon unidentatum]

Données publiées. 4,6,8)Schweiz, 2013, Verpackungsholzkontrollen im Inland und an der Grenze (Meier et al. 2014);1,4,6,8)Schweiz, 2016, Verpackungsholzkontrollen im Inland und an der Grenze (Meier et al. 2017).

Commentaire. Répandue en Asie du sud-est (Geis 2014), cette espèce a été importée à plusieurs reprises en Europe et notamment en Suisse en 2013 et 2016 où elle a été découverte lors de contrôles de bois d’emballages. L’espèce n’est pas établie en Suisse.

C12) [Xylomeira tridens]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève, Chêne-Bougeries, rose trémière, 9.1991, leg. & det. Besuchet C., MHNG.

Données publiées. 4,6,8)Genève (Besuchet et al. 2012).

Commentaire. Cette espèce néotropicale a été trouvée une fois à Genève à la suite d’une importation isolée («d’une rose trémière [Alcea rosea]») comme l’indiquaient déjà Besuchet et al. (2012). L’espèce ne s’est pas établie en Suisse.

C13) [Xylopertha praeusta]

Matériel examiné. 3,4,6,8)1 ex., Genève, leg. & coll. Anonymous, MHNG.

Commentaire. Cette espèce est présente au Portugal, en Espagne, en Italie, en Croatie, en Afrique du Nord et en France. Dans ce dernier pays, elle se limite uniquement à la région méditerranéene et à la Corse (Brustel 2014), ce qui ne soutient guère une présence dans la région genevoise. En outre, l’unique spécimen «suisse» examiné porte une étiquette très lacunaire (sans informations de date, de collecteur,…). L’espèce n’est donc pas retenue pour la Suisse.

C14) [Dinoderus (Dinoderus) bifoveolatus]

Matériel examiné. 4,6,8)6 ex., Zürich, 14.11.1941, leg. Allenspach V., coll. Allenspach V. & Linder A., ETH, NMB & MHNG; 4,6,8)2 ex., Kt. Solothurn, Solothurn, 6.1955, leg. & coll. Linder A., ETH; 4,6,8) 8 ex., Soleure, 15.6.1955, leg. & coll. Scherler P., NMBE.

Données publiées. 4,6,8)6 ex., Zürich (in Gerstenvorrätten – Hühnerfutter), 11.1941 par Allenspach V. (Linder 1946).

Commentaire. Cette espèce pantropicale, maintenant cosmopolite, a été importée deux fois en Suisse, en 1941 et en 1955. Ces importations isolées (notamment dans de l’ «orge stocké – aliment pour les poules» en 1941) sont restées sans suites et l’espèce ne s’est pas établie en Suisse.

C15) [Dinoderus (Dinoderus) brevis]

Matériel examiné. 6,8)1 ex., Zürich (Im Holzinstrument aus Madagascar), 7.1993, leg. Gerloff C., ETH; 6,8)2 ex., Zollikon (ex Bambus aus Thailand), 15.10.1993, leg. Anonymous, ETH.

Commentaire. Cette espèce originaire de la région indomalaise (Geis 2002) a été importée dans plusieurs pays d’Europe. Elle a été signalée deux fois en Suisse en 1993, dans du bois provenant respectivement de Madagascar et de Thaïlande, mais ne s’y est pas établie.

C16) [Dinoderus (Dinoderus) minutus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Wila ZH, 21.7.2011, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 4,6,8)2 ex., Thun BE, 18.5.2017, leg. Marggi W., det. Germann C., NMSO.

Données publiées. 4,6,8)2 ex., Thun (Mikado-Stäbchen), 18.5.2017 et 4,6,8)1 ex., Thun, 7.6.2017, par Marggi W. (Marggi and Germann 2018).

Commentaire. Les spécimens découverts en Suisse en 2017 ont éclos de baguettes de «Mikado» en bambou de provenance inconnue. Quant au spécimen découvert en 2011, il est très probablement aussi issu d’une importation. Cette espèce cosmopolite, originaire d’Asie du sud-est et importée isolément dans de nombreux pays d’Europe, n’est pas capable de s’établir en Suisse (Marggi and Germann 2018).

C17) [Rhyzopertha dominica]

Matériel examiné. 4,6,8)2 ex., Kt. Bern, Thun, 5.1934, leg. & coll. Linder A., ETH; 4,6,8)4 ex., Zürich, 14.11.1941, leg. & coll. Allenspach V., NMB; 4,6,8)4 ex., Morges, dans dépôts d’orge, 1942, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 4,6,8)7 ex., Vaud, Renens, silo, 8.1942, leg. Bovey P., MHNG; 4,6,8)4 ex., Zürich, 11.1942, leg. & coll. Allenspach V., NMB & MHNG; 4,6,8)2 ex., Kt. Bern, Thun, 4.1943, leg. & coll. Linder A., ETH; 6,8)3 ex., Vaud, Lausanne, 13.3.1958, dans orge provenant de Syrie, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)12 ex., Dielsdorf, 5.1975, leg. & coll. Allenspach V., NMB; 4,6,8)2 ex., Dielsdorf, Zuchtmaterial der Firma Maag, 6.1982, leg. & coll. Anonymous, AGRO; 4,6,8)1 ex., Embrach ZH, 22.9.1995, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Sulgen TG, 19.10.2001, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Regensdorf ZH, 8.11.2005, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Küsnacht ZH, 12.11.2008, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Remetschwil AG, 27.2.2012, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)2 ex., Domat/Ems, GR, 1.6.2017, leg. Lämmli N., coll. Chittaro Y.

Données publiées. 4,6,8)2 ex., Thun (aus eine Mühle erhalten), 1934 et 4,6,8)2 ex., Thun, 4.1943 par Linder A. (Linder 1946).

Commentaire. Les spécimens «suisses» examinés de cette espèce pantropicale, maintenant cosmopolite, proviennent vraisemblement tous d’importations isolées avec des denrées alimentaires. Il ne semble pas y avoir eu de populations continues sur de longues périodes en Suisse, si bien qu’elle n’est pas considérée comme établie, contrairement à l’avis de Besuchet C. (comm. pers., in Wittenberg et al. 2006).

C18) [Stephanopachys linearis]

Données publiées. 1)[Suisse] par H. (Bremi-Wolf 1856); 1)Matt par Heer O. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Bien que citée dans la littérature ancienne, aucun exemplaire se rapportant à cette espèce n’existe dans les collections consultées. L’espèce n’est donc pas retenue pour la Suisse bien qu’elle y soit potentielle, étant connue notamment de France (Hautes-Alpes, Corse et Pyrénées-Orientales selon Brustel et al. 2013), d’Allemagne, d’Italie et d’Autriche.

C19) Stephanopachys substriatus

Matériel examiné. 1 ex., Chandolin, coll. Favre E., HGSB; 1 ex., Chur, coll. Killias E., MHNG; 1 ex., Sion, coll. Favre E., HGSB; 3)1 ex., Sitten [Sion], coll. Linder A., ex coll. Täschler M., ETH; 1 ex., Valais, leg. & coll. Anonymous, MZL; 1 ex., Binn, 16.7., coll. Favre E., HGSB; 5 ex., Vevey, 23.5.1945, leg. & coll. Günthart E., ETH; 3 ex., Vevey, dans une tannerie, 6.1945, leg. de Beaumont J., MHNG; 8 ex., Vevey, Tannerie, 6.1945, leg. & coll. Anonymous, MZL; 2 ex., Zermatt VS, 21.8.2014, leg. & coll. Sanchez A.

Données publiées. 1)Sitten par Gautard V. (Stierlin and Gautard 1867); Chur par Killias E. (Stierlin 1883); Sion et Chandolin par Favre E. (Favre 1890); 2 ex., Zermatt VS, 21.8.2014, par Sanchez A. (Chittaro and Sanchez 2017).

Commentaire. Largement répandue à l’échelle paléarctique, cette espèce n’est connue en Suisse que de quelques localités des Alpes. Les spécimens de Vevey, récoltés dans une tannerie en plaine, ont probalement éclos de bois provenant des Préalpes vaudoises. S. substriatus semble se développer préférerentiellement dans le mélèze (Larix decidua) selon Brustel et al. (2013).

C20) [Lyctus africanus]

Matériel examiné. 4,6,8)21 ex., Genève, appartement, 29.3.1968, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)1 ex., Genève, Meyrin, appartement, 28.6.1974, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)3 ex., Genève, Grange-Canal, appartement, 1.2.1984 et 9.2.1984, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)1 ex., Genève, Chêne-Bourg, droguerie, 30.6.1986 et 9.3.1987, leg. Standhammer M., MHNG; 4,6,8)1 ex., Weinfelden, 10.8.1997, leg. Sameli K., det. Blöchlinger H., NMTG; 4,6,8)1 ex., Landschlacht, 10.3.1999, leg. Hagmann, det. Blöchlinger H., NMTG; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 13.10.2003, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 22.6.2006, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 4,6,8)1 ex., Maur ZH, 17.7.2008, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 14.7.2010, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 6,8)1 ex., Basel BS, Zoll, eingeschleppt mit Waren aus Indien, 8.2010, leg. Anonymous, det. Borowski J., coll. Geiser M., NMBE; 4,6,8)1 ex., Opfikon ZH, 31.1.2012, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 22.8.2012, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 4,6,8)1 ex., Kirchberg SG, 18.7.2014, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 17.8.2018, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH;

Données publiées. 1)Schweiz, 1975 et 1980 (Graf 1981).

Commentaire. Cette espèce, vraisemblablement originaire de la région afrotropicale (Geis 2002), a été importée plusieurs fois en Europe et notamment en Suisse. Il semble s’agir à chaque fois de nouvelles importations et l’espèce n’a pas l’air de s’y être (encore) établie.

C21) [Lyctus carbonarius]

Données publiées. 1,4,6,8)SZ [Suisse] (Borowski 2007).

Commentaire. Originaire des Etats-Unis et du Mexique (Geis 2002), cette espèce a été importée plusieurs fois en Europe. Citée de Suisse également (Borowski 2007), nous n’avons cependant pas connaissance de données ou de spécimens venant soutenir cette citation.

C22) [Lyctus hipposideros]

Données publiées. 1)Schweiz, 1981, det. Cymorek S. (Graf 1981).

Commentaire. Cette espèce afrotropicale (Geis 2002) a été importée à plusieurs reprises en Europe: en Finlande, en Italie et en Suisse. Bien que nous n’ayons pas connaissance de donnée précise relative à son annonce en Suisse, L. hipposideros figure dans la liste des Lyctidae de Suisse (Graf 1981) sur la base de spécimens (hélas non retrouvés) identifiés par S. Cymorek. Dans tous les cas, l’espèce n’a plus été signalée dans notre pays depuis 1981 et son importation isolée ne fait pas l’ombre d’un doute.

C23) [Lyctus pubescens]

Données publiées. 1)Dübendorf par Bremi-Wolf J.J., 1) Mettmenstätten par Stutz J.J. et 1)Zürich par Heer O. (Dietrich 1865); 1)Basel par Imhof L. et 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Balgach par Kubli H. et 1)Val Entremont par Joris C. (Stierlin 1883); 1)Orsières par Favre E. (Favre 1890); 1)Aigle par Jaccard H. (Jaccard 1890); 1)Schaffhausen (Stierlin 1900); 2)Bisbino,2)Tannino et 2)Chiasso par Fontana P. (Fontana 1947).

Commentaire. S’il existe bien de nombreuses annonces dans la littérature suisse, nous n’avons toutefois pas retrouvé de spécimens relatifs à cette espèce dans les collections consultées. Tous les individus examinés figurant sous L. pubescens étaient en réalité des L. linearis. Bien que cité de nombreux pays européens et assez répandu en France (Brustel 2014), L. pubescens n’est pas retenu pour la Suisse.

C24) [Lyctus sinensis]

Données publiées. 6,8)Plusieurs larves, Kanton Thurgau, 2011, dans palettes provenant de Chine (Meier et al. 2012).

Commentaire. Des larves de L. sinensis (identifiées par des méthodes génétiques, Doris Hölling comm. pers.) ont été découvertes en Suisse en 2011 dans des palettes en bois provenant de Chine. Originaire de la région est-paléarctique (Chine, Japon) et introduit en Australie (Geis 2002), cette espèce ne s’est pas établie en Suisse et n’est donc pas retenue.

C25) [Minthea rugicollis]

Données publiées. 4,6,8)Schweiz, 2015, Verpackungsholzkontrollen im Inland und an der Grenze (Meier et al. 2016).

Commentaire. Annoncée initialement sous Minthea sp. dans Meier et al. (2016), l’identification spécifique a pu être précisée ultérieurement. Des individus ont été interceptés en 2015 lors de contrôles de bois d’emballages. Cette espèce pantropicale a été introduite isolément dans plusieurs pays, d’Europe centrale notamment (Geis 2002) mais ne peut s’y établir.

C26) [Trogoxylon aequale]

Données publiées. 1)Schweiz, 1978, det. Cymorek S. (Graf 1981).

Commentaire. Cette espèce d’Amérique centrale et du sud (Geis 2002) a été introduite plusieurs fois en Europe. Bien que nous n’ayons pas connaissance de donnée précise relative à son annonce en Suisse, T. aequale figure dans la liste des Lyctidae de Suisse (Graf 1981) sur la base de spécimens (hélas non retrouvés) identifiés par S. Cymorek. Dans tous les cas, l’espèce n’a plus été signalée dans notre pays depuis 1978 et son importation isolée ne fait pas l’ombre d’un doute.

C27) [Trogoxylon praeustum]

Matériel examiné. 4,6,8)2 ex., Kt. Bern, Bern, 8.1975, leg. & coll. Linder A., det. Borowski J., ETH; 6,8)25 ex., Genève, dans statuette venant du Mexique, 3.1977, leg. Besuchet C., det. Borowski J., MHNG.

Commentaire. Cette espèce, originaire d’Amérique centrale et du sud, a été importée occasionellement en Finlande, en Allemagne et en Suisse (Geis 2002). Dans ce dernier pays, les spécimens trouvés à Genève ont été importés avec une statuette en bois provenant du Mexique, alors que l’origine des spécimens «bernois» est inconnue. L’espèce ne s’est pas établie en Suisse.

C28) Psoa dubia

Matériel examiné. 1 ex., Dongio TI, 27.5.2005, leg. & coll. Brägger H.

Commentaire. P. dubia est retenu pour la Suisse sur la base d’un spécimen capturé au Tessin, en lisière forestière, au moyen d’un filet fauchoir (Brägger H., comm. pers.). Présente principalement en Europe méridionale, l’espèce est connue notamment du Sud-Tyrol italien (Kahlen and Hellrigl 1996) et du quart sud-est de la France et de Corse (Brustel 2014). Bien que les informations à disposition soient limitées, elle est considérée comme indigène en Suisse, aucun élément ne laissant supposer à une éventuelle introduction.

C29) Attagenus (Attagenus) brunneus

Matériel examiné. 3 ex., Tessin, Biasca, 15.7.1951, leg. Wolf J. P., det. Herrmann A., ETH; 1 ex., Kt. Tessin, Chiasso, 7.1954, leg. & coll. Linder A., ETH; 1 ex., Kt. Tessin, Locarno, 7.1965, leg. & coll. Linder A., ETH; 1 ex., Kt. Tessin, Locarno, 8.1965, leg. & coll. Linder A., ETH; 1 ex., Kt. Tessin, Rovio, 7.1970, leg. & coll. Linder A., ETH.

Données publiées. 1)Genf par Lasserre H. (Heer 1841a); 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Martigny par Favre E. (Favre 1890).

Commentaire. Cette espèce, très largement répartie en Europe, en Afrique du Nord et en Asie, a été trouvée au cours du siècle dernier dans plusieurs localités du Tessin où elle y a vraisemblablement formé des populations. Elle est donc considérée comme indigène en Suisse.

C30) [Attagenus (Attagenus) quadrimaculatus]

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, La London [Allondon], coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG.

Commentaire. Le seul spécimen examiné provient d’une collection problématique et l’espèce ne doit donc pas être considérée comme appartenant à la faune de Suisse. A. quadrimaculatus est présent dans le sud-est de l’Europe, ainsi qu’en Israël et en Jordanie.

C31) [Attagenus (Attagenus) rossii]

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, coll. Maerky C., ex coll. Frey-Gessner E., det. Kalík V., MHNG.

Commentaire. Le seul spécimen «suisse» examiné provient d’une collection problématique qui ne doit pas être considérée. A. rossii est connu du sud de l’Europe, d’Algérie et de Tunisie, et n’est pas présent en Suisse.

C32) Attagenus (Attagenus) schaefferi schaefferi

Matériel examiné. 4,6)1 ex., Basel, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 1 ex., Brusio GR, 20.–21.6.1967, leg. & coll. Allenspach V., NMB; 1 ex., Scuol GR, 1.7.2018, leg. & coll. Brägger H.

Données publiées. 1)Dübendorf par Bremi-Wolf J.J. (Heer 1841a); 1)Entremont et 1)Gadmen par Rätzer A. (Rätzer 1888); 1)Zizers (Caflisch 1894); 1)Basel (Stierlin 1900).

Commentaire. Bien que l’espèce soit assez répandue en Europe, seuls deux spécimens du sud et de l’est des Grisons attestent de sa présence en Suisse. L’exemplaire étiqueté de Basel est très ancien et sa provenance incertaine, si bien qu’il ne doit pas être considéré.

C33) [Attagenus (Attagenus) unicolor japonicus]

Matériel examiné. 4,6,8) 3 ex., Sarmenstorf AG, 7.2002, leg. Neumann F., det. & coll. Háva J.

Commentaire. Si la sous-espèce nominale est maintenant établie et largement répandue en Europe, ce n’est pas le cas de la sous-espèce japonicus. D’origine asiatique, cette sous-espèce a été signalée en Europe en Roumanie et en Suisse (Háva 2003b). Dans ce dernier pays, trois exemplaires ont été capturés en 2002 en Argovie, probablement à la suite d’une importation.

C34) [Paranovelsis aequalis]

Données publiées. 1,4)1 ex., Vevey, 13.7.2013 par Bornand P., det. Háva J. (Háva and Bornand 2013).

Commentaire. Háva and Bornand (2013) ont annoncé cette espèce comme nouvelle pour la Suisse sous Attagenus incognitus Háva, 2003, une espèce récemment synonymisée avec P. aequalis (Háva and Herrmann 2018). Originaire d’Amérique, P. aequalis a vraisemblabement été importé en Europe d’abord en Espagne, puis a été signalé dans plusieurs autres pays (Suisse, Finlande, France, Roumanie) (Háva and Herrmann 2018). En Suisse, un individu a été photographié sur une ombellifère (Háva and Bornand 2013) à proximité d’une fabrique (Bornand P., comm. pers.). Dans l’attente d’éventuelles données supplémentaires, l'espèce n'est pas considérée comme suisse à l’heure actuelle.

C35) [Paranovelsis pantherinus]

Données publiées. 1)In Schleitheim im Kant. Schaffhausen par Stierlin G. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Cette espèce est signalée de nombreux pays d’Europe centrale et orientale. Bien que potentielle, sa présence en Suisse n’est pour l’instant pas confirmée, la citation de littérature étant très ancienne et demeurant invérifiable.

C36) [Dermestes (Dermestes) ater]

Matériel examiné. 6,8)2 ex., Basel, in Japanseide, leg. Seiler P., coll. Stöcklin N., det. Kalík V., NMB; 6,8)1 ex., Genève (dans une collect. de crabes, poissons, etc. de l’Ile Maurice), 10., leg. & coll. Anonymous, det. Kalík V., MHNG; 6,8)1 ex., Basel, aus Fischmehl aus Erythrea, 5.1955, leg. & coll. Anonymous, det. Kalík V., NMB; 4,6,8)1 ex., Meilen ZH, 22.8.2001, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 4,6,8)1 ex., Muttenz BL, 2003, leg. & coll. Brenneisen S.; 6,8)2 ex., Neuchâtel NE, dans élevage de grillons importés de Hollande, 20.8.2007, leg. Claude B., MHNN.

Données publiées. 1)Wallis par Venetz I. (Stierlin and Gautard 1867); 1)2 ex., Chiasso, 12.1914 par Fontana P. (Fontana 1925).

Commentaire. Lorsque des informations complémentaires figurent sur les étiquettes des spécimens examinés, leur importation en Suisse ne fait aucun doute. Maintenant cosmopolite, il n’existe cependant aucune évidence de reproduction de cette espèce tropicale en Suisse et elle n’est pas considérée comme établie.

C37) [Dermestes (Dermestes) peruvianus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève, Les Halles, 5.1961, leg. Besuchet C., det. Kalík V., MHNG.

Commentaire. Un seul spécimen de cette espèce subcosmopolite a été capturé en Suisse. Contrairement à l’espèce voisine D. haemorrhoidalis, D. peruvianus ne s’est pas établi en Suisse et son observation résulte assurément d’une importation isolée restée sans suite.

C38) Dermestes (Dermestinus) aurichalceus

Matériel examiné. 1 ex., Kt.Wallis, Bovernier, leg. [Cerutti N.], coll. Linder A., ETH; 5 ex., Kt.Wallis, Siders, leg. Anonymous, coll. Linder A., ETH; 3 ex., Martigny, coll. Rätzer A., NMBE; 1 ex., Siders, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 5 ex., Sierre, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 8 ex., Sierre, coll. Bugnion E., MZL; 4 ex., Sierre, coll. Favre E., MHNG; 1 ex., Wallis, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 4 ex., Wallis, leg. & coll. Anonymous, coll. Böschenstein G., NMSH; 3)1 ex., Genève, Lancy, 14.5., coll. Maerky C., MHNG;; 3)2 ex., Alpes, Martigny, 4.7., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Alpes, Sierre, 4.7., coll. Maerky C., MHNG; 3)2 ex., Alpes, St. Maurice, 10.7., coll. Maerky C., MHNG; 3)2 ex., Alpes, Sierre, 1.8., coll. Maerky C., MHNG; 1 ex., Kt.Wallis, Siders, 7.1884, leg. & coll. Anonymous, coll. Linder A., ETH; 5 ex., Siders, 20.7.1884, coll. [Rätzer A.], NMBE & NMSO; 6)2 ex., Büren, 5.1886, coll Rätzer A., NMSO; 1 ex., Sierre, 4.9.1895, coll. Bugnion E., MZL; 2 ex., Sierre, 15.6.1927, coll. Gaud A., MZL; 6)1 ex., Basel, 7.2.1952, Im Raupenkasten bei Thaum. pityoc. [Thaumetopoea pityocampa] vielleicht von Meran [Trentin-Haut-Adige] oder mit Föhren v. Basel, leg. Wolf J. P., MHNG; 11 ex., Vex VS, 21.3.2014–12.5.2015, leg. & coll. Chittaro Y.; 2 ex., Vex VS, 24.3.2015, leg. & coll. Chittaro Y.; 1 ex., Varen VS, 29.5.–8.6.2015, leg. & coll. Chittaro Y.; 1 ex., Leuk VS, 17.–28.4.2018, leg. & coll. Sanchez A; 1 ex., Grengiols VS, 17.4.–25.5.2018, leg. & coll. Sanchez A.

Données publiées. 1)Siders par Tournier H. (Stierlin 1883); 1)Sierre par Steck-Hofmann T. (Rätzer 1888); Sierre par Favre E. (Favre 1890); 1)Aigle par Jaccard H. (Jaccard 1890); Bovernier par Cerutti N. (Linder 1941); 3 ex., Vex VS, 21.3.–12.4.2014 par Chittaro Y. (Sanchez et al. 2015).

Commentaire. Cette espèce n’est connue que d’Afrique du Nord (Maroc et Tunisie), de France, d’Italie, d’Espagne et de Suisse, où sa présence n’est attestée que par quelques spécimens capturés en Valais. La donnée de Basel résulte en effet assurément d’une importation (comme mentionné sur l’étiquette du spécimen), l’espèce-hôte Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775) n’étant pas présente au nord de la Suisse, ni en Allemagne. L’espèce a été retrouvée récemment en Valais, après plusieurs décennies sans observations, au moyen de pièges d’interception placés dans des pinèdes, et deux individus ont été capturés en vol vers midi le 24.3.2015. Le fait que D. aurichalceus se développe dans des nids de chenilles processionaires du pin et que sa période d’apparition soit précoce dans l’année expliquent probablement en grande partie le peu de données à disposition.

C39) [Dermestes (Dermestinus) carnivorus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève, Les Halles, 5.1970, leg. Besuchet C., det. & coll. Háva J.

Commentaire. Originaire d’Amérique centrale et du sud, cette espèce est citée d’un grand nombre de pays européens, dont la Suisse (Háva 2007a). Bien qu’elle soit considérée cosmopolite et qu’un spécimen ait été capturé à Genève en 1970, l’espèce n’est pas établie dans notre pays.

C40) [Dermestes (Dermestinus) erichsoni]

Données publiées. 1)Aigle par Chav.,1)Basel par J., 1)Genf par Chevrier F. & Lasserre H., 1)Malans par Amstein J.R., 1)Nyon par Ter., 1)Pomy par Mellet L. (Heer 1841a); 1)Peney bei Genf par Tournier H., 1)Vevey par Gautard V., 1)Wallis par Venetz I., 1)Zürich par Dietrich K. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Bien que l’espèce soit largement répandue à l’échelle paléarctique, nous n’avons toutefois pas connaissance de spécimens de référence venant soutenir son annonce en Suisse. Les nombreuses citations de la littérature suisse, sous « tesselatus F. » sont en effet très anciennes et invérifiables et l’espèce n’est pas retenue en fonction des éléments à disposition. En France, D. erichsoni se rencontre au sud de la Loire, en Ardèche, dans l’Aude mais surtout sur le littoral méditerranéen et en Corse (Alonso 2014).

C41) Dermestes (Dermestinus) gyllenhalii gyllenhalii

Matériel examiné. 3)1 ex., Alpes, [Illisible], coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 1 ex., Fully VS, 8.5.2013, leg. Chittaro Y, det. & coll. Herrmann A.; 1 ex., Niedergesteln VS, 12.3.2015, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1 ex., Fully VS, 8.5.2013 par Chittaro Y. (Sanchez et al. 2015).

Commentaire. Seuls deux exemplaires valides, capturés récemment dans la plaine du Rhône valaisanne, viennent confirmer la présence en Suisse de D. gyllenhalii, une espèce pourtant largement répandue à l’échelle paléarctique.

C42) Dermestes (Dermestinus) mustelinus

Matériel examiné. 3)1 ex., Alpes, Schwytz, coll. Maerky C., ex coll. Frey-Gessner E., det. Kalík V., MHNG; 3)1 ex., Suisse, Sierre, coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 1 ex., Châtelaine, 19.6.1935, leg. Simonet J., det. Kalík V., MHNG; 1 ex., Val Verzasca, Frasco, coll. Pochon H., MHNF.

Données publiées. 1)Siders (Stierlin 1900).

Commentaire. Cette espèce est retenue pour la Suisse sur la base d’un unique spécimen mâle provenant de Châtelaine à Genève. Les deux exemplaires de la collection Maerky, problématique, ne doivent pas être considérés, alors que celui de Frasco est une femelle, ce qui ne permet pas d’assurer de façon certaine l’identification spécifique. D. mustelinus est signalé de toute la France (Alonso 2014), d’Italie, de Pologne, du Portugal et d’Espagne (Háva 2007a), mais démenti d’Allemagne par Köhler and Klausnitzer (1998).

C43) Dermestes (Dermestinus) szekessyi szekessyi

Matériel examiné. 1 ex, Kanton Aargau, Samerstorf [Sarmenstorf], 7.2004, leg. Neumann F., det. & coll. Háva J.

Commentaire. Si l’espèce est largement répandue à l’échelle paléarctique (Háva 2007a), nous n’avons connaissance que d’un seul spécimen capturé en Suisse. Probablement résidente en Suisse (Háva J., comm. pers.), des captures supplémentaires seraient néanmoins bienvenues pour confirmer son indigénat.

C44) Dermestes (Montandonia) olivieri

Matériel examiné. 3)1 ex., Suisse, coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 3)1 ex., Suisse, coll. Maerky C., ex coll. Melly A., det. Kalík V., MHNG; 3)1 ex., Genève, Cointrin, 7.6., coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 3)1 ex., Tessin, 7.6.1906, coll. Gaud A., MZL; 1 ex., Mendrisio, 20.5.1930, leg. & coll. Allenspach V., NMB; 1 ex., Kt. TI, Mendrisio, 5.1951, leg. Lautner J., MHNG.

Commentaire. Deux spécimens capturés en 1930 et 1951 au sud du Tessin, dans la continuité de ses observations italiennes (Nardi and Háva 2013), confirment la présence de D. olivieri en Suisse. Les autres spécimens examinés sont issus de collections problématiques et ne doivent pas être considérés.

C45) Anthrenocerus australis

Matériel examiné. 3 ex., Zürich ZH, 22.1.2003, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 1 ex., Zürich ZH, 26.3.2003, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 1 ex., Zürich ZH, 13.6.2006, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 1 ex., Schöfflisdorf ZH, 15.4.2011, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 1 ex., Zürich ZH, 14.5.2014, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 1 ex., Adliswil ZH, 27.2.2015, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 1 ex., Steinmaur ZH, 2.3.2015, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 10 ex., Zürich ZH, 6.3.2015, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 1 ex., Zürich ZH, 13.7.2015, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH; 2 ex., Stein am Rhein SH, 4.4.2016, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 1 ex., Zürich ZH, 28.1.2019, leg. & coll. Anonymous, det. Schmidt M., SPZH.

Données publiées. 3 ex., Zürich ZH (Schädlingsbekämpfung), 30.1.2003 par Schmidt M. (Herrmann and Háva 2006).

Commentaire. A. australis, originaire d’Australie, de Nouvelle Guinée, de Nouvelle-Zélande et de Tasmanie, a été introduit en Europe et y est en expansion. Cette espèce synanthrope a déjà été signalée plusieurs fois en Suisse depuis sa découverte en 2003 (Herrmann and Háva 2006). Elle semble maintenant s’y être établie, dans la région zürichoise notamment, au vu de l’abondance de données récentes.

C46) Anthrenus (Anthrenus) angustefasciatus

Matériel examiné. nombreux exemplaires du Valais, du Tessin et du Plateau suisse.

Données publiées. 3 ex., Kanton Aargau, Samerstorf [Sarmenstorf], 7.2004 par Neumann F., det. Háva J. (Háva et al. 2013).

Commentaire. Cette espèce a été mentionnée pour la première fois en Suisse seulement très récemment, sur la base de spécimens capturés en 2004 en Argovie (Háva et al. 2013). Des spécimens plus anciens d’A. angustefasciatus ont néanmoins été retrouvés dans des collections muséales au sein des A. pimpinellae, une espèce très proche morphologiquement (Kadej et al. 2007). Principalement réparti en région méditerranéenne, A. angustefasciatus semble résident depuis longtemps dans les régions chaudes de la Suisse (Valais, Tessin) mais colonise également depuis peu le Plateau suisse et est en expansion vers le nord de l’Europe (Háva and Herrmann 2014, Foster and Holloway 2015).

C47) [Anthrenus (Anthrenus) flavipes flavipes]

Matériel examiné. 3,4,6,8)1 ex., Bern, leg. & coll. Anonymous, det. Kalík V., NMBE; 3,4,6,8)1 ex., Wallis, leg. Seiler P., coll. Stöcklin N, det. Kalík V., NMB; 4,6,8)13 ex., Maison Maag [Dielsdorf] ZH, 9.1951 et 19.9.1951, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)14 ex., Kt. Zürich, Zürich, 9.1951, leg. & coll. Linder A., ETH; 4,6,8)6 ex., Zurich ZH, importé, 9.1951, leg. Besuchet C., coll. Toumayeff G., MHNG; 4,6,8)6 ex., Maison Maag SA [Dielsdorf] ZH, s. lainages, 3.1952, leg. . Anonymous, coll. Besuchet C., MZL; 4,6,8)2 ex., Liebefeld, 1960, coll. Schenker, NMBE; 4,6,8)1 ex., Oberrieden ZH, 14.9.1993, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH.

Commentaire. Cette espèce, à l’origine orientale, est maintenant largement répandue dans les régions chaudes du monde. Elle a été trouvée à plusieurs reprises en Suisse également, mais n’y est pas établie. Toutes les découvertes suisses sont liées à des importations isolées, plusieurs captures ayant été effectuées dans les locaux d’une entreprise phytosanitaire (Maag SA).

C48) [Anthrenus (Anthrenus) festivus]

Données publiées. 2,8)7 ex., Euseigne im Wallis, 6.1937 par Linder A. (Linder 1946).

Commentaire. Les spécimens cités par Linder (1946) ont été retrouvés dans sa collection (ETH) et étaient en réalité des A. angustefasciatus. A. festivus colonise le littoral méditérannéen du Portugal, des Baléares, de Sicile, de Sardaigne, du Maroc, de Tunisie, de Chypre, d’Israël et de France (Alonso 2014) et ne fait pas partie de la faune suisse.

C49) Anthrenus (Anthrenus) goliath

Matériel examiné. 1 ex., Salorino, 30.5.1935, leg. & coll. Allenspach V., MHNG; 1 ex., Quinten, 25.6.1944, leg. & coll. Allenspach V., MHNG; 1 ex., Selma/Calanca GR, 7.7.1994, leg. & coll. Scherler P., NMBE.

Données publiées. 1)1 ex., Generoso, 1923 par Fontana P. (Fontana 1925); 1)Chiasso (Fontana 1947); 2)Genève (Besuchet et al. 2012).

Commentaire. En Suisse, un seul individu mâle (de Salorino au Tessin) atteste de manière certaine la présence de cette espèce dans notre pays. Deux autres individus femelles, de Selma/Calanca et de Quinten, se rapportent néanmoins aussi probablement à cette espèce répandue dans le sud de l’Europe et en Afrique du Nord. Les spécimens de Genève cités par Besuchet et al. (2012) étaient par contre des A. angustefasciatus.

C50) [Anthrenus (Florilinus) flavidus]

Matériel examiné. 4,6,8)2 ex., Bern, leg. Anonymous, coll. Anonymous & Scherler P., det. Kalík V., NMBE.

Commentaire. Cette espèce, principalement répandue en Asie, n’est connue en Europe que de Pologne. Les spécimens «suisses», très anciens et de localisation peu précise, résultent donc vraisemblablement d’erreurs d’étiquettage. L’espèce n’est pas retenue pour la faune suisse.

C51) [Anthrenus (Nathrenus) molitor]

Données publiées. 1)Fully par Favre E. (Favre 1890).

Commentaire. Annoncée par Favre (1890) comme nouvelle pour la Suisse, il n’existe cependant pas d’exemplaire de cette espèce en collection qui vienne soutenir son affirmation. Largement répandue en France (Alonso 2014), dans le sud de l’Europe et en Afrique du Nord, elle semble toutefois absente de Suisse.

C52) [Globicornis (Globicornis) fasciata]

Données publiées. 1)Peney bei Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Seule une citation de la littérature, invérifiable et très ancienne, annonce G. fasciata pour la Suisse. L’espèce n’est donc pas retenue bien qu’elle demeure potentielle, étant connue notamment d’Alsace (Callot 2018) et du Wurtemberg (Köhler 2000),

C53) Globicornis (Globicornis) luckowi

Données publiées. 1 ex., Graubünden, Val Bregaglia, Soglio, 10.6.2008 par Luckow D., det. & coll. Herrmann A. (Herrmann et al. 2011) (Holotype mâle).

Commentaire. Décrite en 2011 sur la base d’un spécimen mâle provenant du Val Bregaglia, dans le sud de la Suisse, cette espèce est maintenant aussi connue d’Italie (Háva et al. 2013).

C54) [Globicornis (Globicornis) tristis]

Matériel examiné. 1 ex, Kanton Aargau, Samerstorf [Sarmenstorf], 7.2004, leg. Neumann F., det. & coll. Háva J.

Commentaire. Connu de Chypre, de Grêce et d’Italie, G. tristis est également annoncé de Suisse par Háva (2015). Un spécimen y a été capturé en Argovie en 2004. Cette capture résulte probablement d’une importation et l’espèce n’est pas retenue.

C55) Globicornis (Hadrotoma) emarginata

Matériel examiné. 1 ex., Chur, coll. Killias E., MHNG; 1 ex., Genève, coll. Böschenstein G, NMSH; 1 ex., Peney, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 1 ex., Siselen BE, 11.1872, coll. Rätzer A., det. Kalík V., NMBE; 3)1 ex., Valais, 25.7.1926, coll. Mathey A., det. Kalík V., NMBE.

Données publiées. 1)Genf par Chevrier F. et 1)Nyon par M. (Heer 1841a); 1)Aigle par Heer O. et Peney bei Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Très largement répandue en Europe, cette espèce n’est pourtant attestée que par quelques spécimens valides en Suisse. Elle y est beaucoup plus rare que l’espèce voisine G. corticalis. En France, G. emarginata semble principalement répandu au nord de la Loire, alors que G. corticalis est plutôt présent au sud (Alonso 2014).

C56) Globicornis (Hadrotoma) sulcata

Données publiées. 1 ex., Pfäfers SG, 26.5.2009, det. & coll. Háva J. (Háva and Herrmann 2014).

Commentaire. Cette espèce n’est connue que de France, d’Italie, d’Espagne et, depuis peu, de Suisse (Háva and Herrmann 2014). Probablement résidente en Suisse (Háva J., comm. pers.), des captures supplémentaires seraient néanmoins bienvenues pour confirmer son indigénat.

C57) [Phradonoma villosulum]

Matériel examiné. 1 ex, Kanton Aargau, Samerstorf [Sarmenstorf], 7.2004, leg. Neumann F., det. & coll. Háva J.

Commentaire. Cette espèce, bien répandue en Europe centrale, a été capturée une seule fois en Suisse, en 2004 en Argovie, à la suite d’une probable importation. Elle n’est donc pas retenue.

C58) [Trogoderma granarium]

Matériel examiné. 4,6,8)20 ex., 5.1975, Dielsdorf ZH Maag, leg. & coll. Allenspach V., det. Besuchet C., NMB & MHNG; 4,6,8)1 ex., Zürich, 10.8.1999, leg. Schmidt M., det. & coll. Herrmann A.; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 19.8.2003, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 4,6,8)1 ex., Zürich ZH, 16.10.2003, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH.

Commentaire. Originaire vraisemblablement d’Inde mais devenue presque cosmopolite, cette espèce est une des plus redoutées des locaux de stockage alimentaire (Lepesme 1944, Delobel and Tran 1993). En Suisse, elle a été capturée à plusieurs reprises dans la région zürichoise. Ces observations semblent toujours résulter d’importations isolées et l’espèce ne semble pas (encore?) s’être établie. Elle n’est donc pas retenue pour la faune de Suisse.

C59) [Trogoderma inclusum]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Genève, dans conservatoire botanique, 9.5.1984, leg. Besuchet C., det. Kalík V., MHNG.

Commentaire. Un spécimen, attribué avec un léger doute («?») par Kalík V. à cette espèce subcosmopolite, a été capturé dans le conservatoire botanique de la ville de Genève. Au vu de son lieu de découverte, il ne fait aucun doute qu’il s’agissait là d’une importation isolée restée sans suite.

C60) Trogoderma versicolor

Matériel examiné. 3)1 ex., Basel, leg. Seiler P., coll. Stöcklin N., NMB; 3)1 ex., Jura, Berne, coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 3)1 ex., Jura, Chasseral, 20.6., coll. Maerky C., det. Kalík V., MHNG; 1 ex., Kt. Tessin, Chiasso, 7.1954, leg. & coll. Linder A., det. Herrmann A., ETH; 4,6,8)8 ex., Orbe VD, Nestlé SA, 1987, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 4,6,8)2 ex., Genève, Pl. des Nations, 15.7.1987, leg. Steffen J., det. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)1 ex., Basel, silo de céréales, 11.8.1998, leg. Dorn K., det. Besuchet C., MHNG; 2 ex., Zürich ZH, 23.5.2003, leg. & coll. Anonymous, det. Landau-Lüscher I., SPZH; 1 ex., Gingins VD, 12.6.–7.7.2015, leg. &, coll. Breitenmoser S.

Données publiées. 1)Schaffhausen par Stierlin G. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Grabs par Kubli H. (Stierlin 1883); 1,7)versant sud du St-Bernard [Col du Grand Saint-Bernard] par Favre E. (Favre 1890); 1)Basel (Stierlin 1900); Zoo Basel, secteur B (Sprecher et al. 2008)

Commentaire. Plusieurs spécimens de cette espèce cosmopolite ont été capturés en Suisse. Si la majorité ont été collectés dans des lieux de stockage de denrées alimentaires et résultent donc assurément d’importations, le spécimen de 2015 a été capturé à l’aide d’un «piège à bière» placé sur un chêne sénescent isolé dans un pâturage boisé (Breitenmoser S., comm. pers.). L’espèce semble donc maintenant établie en Suisse aussi.

C61) [Thorictus grandicollis s.l.]

Données publiées. 1)[Suisse] (Bremi-Wolf 1856).

Commentaire. Il n’existe aucun spécimen en collection venant soutenir la citation de la littérature, très ancienne et sans précision. En France, cette espèce myrmécophile se limite au littoral méditerranéen (Alonso 2014). T. grandicollis ne fait pas partie de notre faune.

C62) [Endecatomus reticulatus]

Matériel examiné. 3)2 ex., Schaffhausen, coll. Linder A., ex coll. Täschler M., ETH.

Données publiées. 1)Genf par Chevrier F. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Les seuls spécimens suisses examinés proviennent d’une collection problématique, alors que la citation de la littérature est invérifiable. Présente dans les pays limitrophes, cette espèce mycétophage très rare est potentielle en Suisse, mais cela demande confirmation.

C63) Cacotemnus thomsoni (Kraatz, 1881)

Matériel examiné. 1 ex., V. Somvix [GR], 8.1895, coll. Kaiser J., MHNG; 1 ex., Conthey VS, 18.–30.7.2013, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.

Commentaire. Cette espèce boréoalpine très rare (Allemand and Barnouin 2014) n’a été capturée qu’à deux reprises en Suisse. Le spécimen de 2013 a été capturé au moyen d’un piège d’interception placé dans une pessière à 1500 m. d’altitude.

C64) [Hemicoelus rufipennis]

Données publiées. 1)?, Siselen par Rätzer A. (Rätzer 1888).

Commentaire. A l’heure actuelle, il n’existe aucun spécimen de référence venant soutenir l’unique citation de la littérature disponible en Suisse, citation déjà considérée comme douteuse en 1888 (avec un «?»). Connue d’Europe centrale et du sud-est, sa présence en France reste également à confirmer (Allemand and Barnouin 2014).

C65) Nicobium castaneum

Matériel examiné. 3)1 ex., Alpes, Mattmark, 16.7., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Genève, Carouge, 4.5., coll. Maerky C., MHNG; 2 ex., Kt. Tess., Salorino, 7.1940, leg. Lautner J., NMB; 6,8)2 ex., Bonvillars VD, vieux meuble, 14.8.1963, leg. Steffen J., MHNG; 1 ex., Tessin, Tenero, 3.–16.7.1966, leg. SFRA, MHNG; 1 ex., Tessin, Tenero, 8.1968, leg. SFRA, MHNG; 6,8)4 ex., Bern Stadt, 2.8.1971, leg. Pochon H., coll. Pochon H. & Linder A., MHNF & ETH; 1 ex., Tessin, Caviano, 7.1975, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Somazzo, Toretta-O. TI, 11.-20.7.1985, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Meride, San Antonio TI, 1.–11.8.1989, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Meride, San Antonio TI, 1.–11.7.1991, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 4 ex., Meride, Ost, San Antonio TI, 11.–20.7.1991, leg. Reser-Rezbanyai L., MHNG & NMLU; 1 ex., Tessin, S. Pietro, Mt. Albano, 7.1991, leg. SFRA, MHNG; 7 ex., Meride, San Antonio TI, 21.–31.7.1991, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU.

Données publiées. 1 ex., Salorino bei Mendrisio, 7.1940 par Lautner J. (Linder 1953).

Commentaire. Plusieurs spécimens de cette espèce subcosmopolite ont été capturés en Suisse, principalement au moyen de pièges lumineux. Si elle semble résidente au sud des Alpes, ses observations de Bonvillars VD et de Bern BE sont par contre probablement liées à des importations de bois («vieux meuble» pour Bonvillars), comme cela a déjà été constaté dans plusieurs pays européens (Zahradník 2013).

C66) Priobium carpini

Matériel examiné. 3)1 ex., Alpes, Orsières, 7.8., coll. Maerky C., MHNG; 3 ex., Basel, 8.7.1945, leg. & coll. Straub-Danzeisen F., MHNG & NMB; 2 ex., Basel, 12.7.1945, leg. & coll. Straub-Danzeisen F., MHNG & NMB; 5 ex., Basel, 7.1946, leg. Straub-Danzeisen F., MHNG & NMB; 1 ex., Basel Stadt, Rüdlistr. 47, im Zimmer, 7.1946, leg. Straub-Danzeisen F., NMB; 1 ex., Kt. SZ, Sihlsee, 10.9.1950, leg. Lautner J., NMB;1 ex., Genève, Chancy, 2.7.1974, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Luzern-Obergütsch, Gütschwald, 29.7.1986, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Maschwanden, Rüss-Spitz ZH/ZG, 29.7.1987, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 6 ex., Valais, Fully, 7.1990, leg. SFRA, MHNG; 1 ex., Tessin, S. Pietro, Mt. Albano, 7.1991, leg. SFRA, MHNG; 7 ex., Oberrieden ZH, 7. 1995, leg. Ronner, ETH; 3 ex., Steckborn, TG, 7.2019, leg. Anonymous, NMB.

Données publiées. 1 ex., Kanton ZG, Rüss-Spitz, (Herger 2002).

Commentaire. Largement répandue en Europe, cette espèce est pourtant rare en Suisse. Sa présence n’y est attestée que par la capture de quelques spécimens isolés.

C67) Anitys rubens

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, Rouelbeau, 22.5., coll. Maerky C., MHNG; 1 ex., Orvin BE, 5.4.2017, leg. & coll. Chittaro Y.; 20 ex., Orvin BE, 1.6.2017, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1 ex. (mort) et nombreuses larve, Orvin BE, 5.4.2017; 20 ex. et quelques larves, Orvin BE, 1.6.2017 par Chittaro Y. (Chittaro and Sanchez 2018).

Commentaire. A. rubens n’a été découvert en Suisse que très récemment, la donnée de Genève n’étant pas à considérer (collection problématique). Plusieurs larves et adultes ont été découverts en 2017 dans la carie rouge d’un tronc de chêne (Quercus sp.) sur pied (Chittaro and Sanchez 2018). Cette espèce saproxylique est généralement rare et sporadique dans toute son aire de répartition qui couvre une grande partie de l’Europe centrale et occidentale.

C68) Caenocara affine

Matériel examiné. 1 ex., Chiasso, 3.6.1939, coll. Fontana P., MSNL; 1 ex., Kt. Graubünden, Grono, 5.1952, leg. & coll. Linder A., ETH; 1 ex., Tessin, Rovio, 15.7.1980, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Valais, Fully, 6.1990, leg. SFRA, MHNG; 2 ex., Cavigliano TI, 4.–17.6.2013, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. Chiasso par Fontana P. (Fontana 1947); Grono par Linder A. (Linder 1967); 2)Serpiano TI par Reser-Rezbanyai L. (Herger et al. 2015).

Commentaire. Répandue notamment en Europe centrale et méridionale, la présence de cette espèce est attestée en Suisse par quelques spécimens mâles provenant du sud des Alpes et du Valais (Fig. 1). Les spécimens de Serpiano se sont avérés être des C. subglobosum (voir C69).

Figure 1. 

Répartition des espèces du genre Caenocara en Suisse: C. affine (en rouge), C. bovistae (en bleu) et C. subglobosum (en vert). Les limites cantonales suisses sont indiquées.

C69) Caenocara subglobosum

Matériel examiné. 1 ex., Lugano, 24.7.1919, coll. Gaud A., MZL; 1 ex., Kt. Tessin, Locarno, 7.1947, leg. & coll. Linder A., ETH; 1 ex., Mte. Boglia TI, 14.6.1982, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Tessin, Carona, 17.6.1987, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Arzo TI, 30.6.1988 leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Meride, Serpiano TI, 11.–21.7.1995, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Meride, Serpiano, TI, 11.–21.6.1997, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 3 ex., Tessin, Loderio, 23.9.1998, leg. Besuchet C., MHNG.

Données publiées. 1)Rancate TI (Beleg in coll. nicht gefunden) par Linder A. (Allenspach 1978).

Commentaire. Seuls quelques spécimens tessinois (Fig. 1) attestent de la présence en Suisse de cette espèce largement répandue en Europe. Comme les autres espèces du genre Caenocara, C. subglobosum est liée aux champignons des genres Lycoperdon et Bovista (Lohse 1969).

C70) Dorcatoma (Dorcatoma) lomnickii

Matériel examiné. 4 ex., Stansstad NW, 7.2013, leg., det. & coll. Graf R.

Données publiées. 4 ex., Lopper NW, champignon prélevé le 12.7.2013, éclosion 11.2014, par Graf R. (Graf 2016).

Commentaire: Les quatres spécimens suisses ont éclos d’un champignon (Fomes fomentarius) trouvé dans une hêtraie exposée au sud, à Stansstad (Graf 2016). Cette localité est la plus occidentale connue pour D. lomnickii, une espèce présente en Biélorussie, en Pologne, en Slovaquie, en Russie (Borowski and Zahradník 2007), ainsi qu’en Allemagne et en Autriche (Büche B., comm. pers., in Graf 2016).

C71) Dorcatoma (Psilodorcatoma) androgyna

Matériel examiné. 1 ex., Fully VS, 29.5.–5.6.2015, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.

Données publiées. Fully, Châtaigneraie, par Chittaro Y. (Chittaro and Sanchez 2016).

Commentaire. Décrite récemment (Büche 2001), cette espèce n’est connue que d’Autriche, d’Allemagne, de France et, depuis 2015, de Suisse. Un individu mâle y a été capturé dans une vieille châtaigneraie (Chittaro and Sanchez 2016). Selon Büche and Möller (2005), l’espèce ne se développerait que dans des champignons (Fomes fomentarius et Ganoderma spp.) de gros volumes, liés à des zones forestières présentant une offre continue et importante en bois mort.

C72) Dorcatoma (Psilodorcatoma) minor

Matériel examiné. 10 larves (élevées), Bettingen BS, 1.8.2012, leg., det. & coll. Coray A., NMB; 4 ex., Noville VD, 20.5.–22.6.2016, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 2 ex., Noville VD, 30.5.–15.6.2017, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 10 larves (élevées), Bettingen BS, 1.8.2012 (adultes 5.2013), par Coray A. et 4 ex., Noville VD, 20.5.–22.6.2016 par Chittaro Y. (Chittaro and Sanchez 2017).

Commentaire. Assez largement répandue en Europe, cette espèce n’a pourtant été mise en évidence en Suisse que très récemment. Les individus de Bettingen BS ont été élevés à partir d’un morceau d’amadouvier (Fomes fomentarius), alors que ceux de Noville ont été capturés au moyen de pièges d’interceptions placés dans une forêt riveraine (Chittaro and Sanchez 2017).

C73) Stagetus borealis

Matériel examiné. 1 ex., Ollon VD, 31.5.–12.6.2013, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.

Données publiées. 1 ex., Ollon, 31.5.–12.6.2013, par Chittaro Y. (Sanchez et al. 2015).

Commentaire. La distribution de cette espèce liée aux résineux est extrêment morcelée, S. borealis n’étant connu que de Russie, de Scandinavie, d’Autriche, ainsi que des Pyrénées, des Alpes françaises (Massif des Ecrins, 2017, leg. Dodelin B., comm. pers.) et du Massif central (2016 et 2017, leg. Calmont B., Dodelin B., comm. pers.). Un seul individu mâle, capturé dans une pinède du Chablais vaudois, vient pour l’heure confirmer sa présence dans notre pays (Sanchez et al. 2015).

C74) Stagetus pilula

Matériel examiné. 1 ex., Genève, sous Russin, 5.–6.1990, leg. Besuchet C., det. Zahradník P., MHNG.

Commentaire. Cette espèce est annoncée de nombreux pays d’Europe, mais aussi d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. En Suisse, elle n’est connue que d’un seul spécimen, identifié par P. Zahradník. S’agissant d’une femelle, une confirmation de sa présence en Suisse par un spécimen mâle serait néanmoins souhaitable, au vu de la difficulté d’identification des femelles du genre Stagetus (Toskina 2015).

C75) Dryophilus anobioides

Matériel examiné. 2 ex., Chiasso, coll. Fontana P., MSN; 2 ex., Tessin, Generoso, B. Vista, 11.7.1960, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Grono GR, 14.5.1968, leg. & coll. Allenspach V., NMB; 1 ex., Loco TI, 4.1975, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 1 ex., Valais, Bluche, 6.1976, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Mte. Generoso, Bellavista, 6.1984, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., s/Brè TI, 13.6.1986, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., Meride, San Antonio, 11.–26.6.1989, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 8 ex., Tessin, Generoso, Muggiasca, 16.6.1995, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Meride, Serpiano, 11.5.1997, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Meride, Serpiano, 11.6.1997, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU.

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); Serpiano TI par Reser-Rezbanyai L. (Herger et al. 2015).

Commentaire. Largement répandue en Europe, cette espèce est principalement présente en Suisse au sud des Alpes. Elle a cependant également été élevée d’une «branche de genêt» en Valais, selon les indications complémentaires figurant sur l’étiquette du spécimen de Bluche.

C76) [Dryophilus longicollis]

Données publiées. 1)Alp Laret, 1862 par von Heyden L. (Heyden 1863); 2)Chiasso (Fontana 1925); 1,2)Frauenfeld, 1,2)Pfyn [Pfyn TG] et 1,2)Salmsach (Hugentobler 1959); 2)Innufer, 27.5.1953, 2)Scuol, Clozza, 30.5.1953 et 2)Zernez, Gondas, 1.6.1953 par Handschin E. (Handschin 1963).

Commentaire. Si l’espèce est citée de nombreux pays d’Europe et d’Afrique du Nord, nous n’avons pas connaissance de spécimens de référence soutenant sa présence en Suisse. Les données de la littérature sont en effet invérifiables ou sont liées à des erreurs d’identification. Le spécimen mentionné par Fontana (1925) était ainsi un D. anobioides, alors que ceux annoncés par Handschin (1963) étaient en réalité des D. pusillus. Quant aux spécimens cités par Hugentobler (1959), ils ne sont pas mentionnés dans sa synthèse ultérieure (Hugentobler 1966), ce qui suggère également des erreurs d’identifications, comme cela était le cas des données d’Allemagne (Köhler and Klausnitzer 1998).

C77) Homophthalmus rugicollis

Matériel examiné. 1 ex., Genève, Chancy, 2.7.1974, leg. Besuchet C., MHNG; 3 ex., Genève, Frontenex, 16.7.1987, Burckhardt D., MHNG; 2 ex., Genève, Nant d’Aisy, 19.6.1988, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Genève, Carre d’Amont, 7.–8.1991, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Meride TI, 1.7.2013, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1)Val Entremont par Joris C. (Stierlin 1883); 1)Gondas, 30.6.1955, 1)Fuldera, 16.6.1955 et 1)Zernez, Clüs, 21.7.1921 par Handschin E. (Handschin 1963).

Commentaire. Présente dans plusieurs pays d’Europe méridionale et centrale, cette espèce est retenue pour la Suisse sur la base de cinq spécimens provenant de Genève et du sud du Tessin. Les spécimens des Grisons cités par Handschin (1963) n’ont pas été retrouvés dans les collections consultées.

C78) Episernus angulicollis

Matériel examiné. 1 ex., Davos GR, 16.7.1967, leg. Wittmer W., NMB; 2 ex., Samedan GR, 11.7.1970, leg. & coll. Scherler P., NMBE, 1 ex., Bürchen VS, 13.7.1974, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., S'charl GR, 7.1978, leg. Toumayeff G., MHNG; 1 ex., Avers GR, 14.8.2014, leg. & coll. Huber B; 1 ex., Val Müstair GR, 24.6.2017, leg. & coll. Chittaro Y.; 1 ex., Salgesch VS, 31.5.2019, leg. & coll. Chittaro Y.; 1 ex., Zermatt VS, 1.7.2019, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1)Generoso par Fontana P. (Fontana 1925); 1 ex., Loëch [Loèche] par Guillebeau F. et 1 ex., Saas-Fee, 12.7.2009, par Serres E., coll. Dodelin B. (Dodelin 2016).

Commentaire. Cette espèce est connue du nord de l’Europe et de quelques localités des Alpes françaises, suisses et autrichiennes (Dodelin 2016). En Suisse, elle a été trouvées dans les Grisons et en Valais. Les spécimens collectés en 2017 et 2019 par Chittaro Y. ont été obtenus au battage de branches de pins sylvestres (Pinus sylvestris).

C79) Episernus taygetanus alpestris

Matériel examiné. 1 ex., Valais, s/Leuk, 7.6.1965, leg. & coll. Scherler P., NMBE; 1 ex., s/Saxon VS, 2.6.1971, leg. & coll. Scherler P., NMBE.

Données publiées. 1 ex., Leuk VS, 7.6.1965 et 1 ex., Saxon, 2.6.1974 [1971] par Scherler P. (Allenspach 1978).

Commentaire. Deux spécimens mâles existent dans la collection de Scherler P. conservée au NMBE pour cette espèce caractérisée par des segments antennaires 3 et 4 particulièrement courts. Ces captures valaisannes avaient été citées par Allenspach (1978) sous E. ganglbaueri (avec une erreur de recopie de date), mais sont à rattacher maintenant à E. taygetanus alpestris à la suite du travail de Dodelin and Bouyon (2017). E. taygetanus alpestris est connu des Alpes occidentales et centrales (Dodelin and Bouyon 2017).

C80) Ernobius explanatus phobos

Matériel examiné. 1 ex., Kt. Bern, Saanen, 5.1937, leg. & coll. Linder A., ETH; 2 ex., Il Fuorn, 8.1965, leg. Pfeffer A., MHNG & NMB.

Données publiées. 5 ex. (Holotype mâle, Allotype femelle, 3 Paratypes), Il Fuorn, 8.1965 par Pfeffer A. (Gottwald 1971).

Commentaire. C’est la sous-espèce phobos, décrite par Gottwald (1971) sur la base de cinq spécimens provenant d’Il Fuorn dans les Grisons, qui est présente dans les Alpes. Ces spécimens ont été obtenus par élevage de larves trouvées en juillet 1965 dans l’écorce épaisse d’un épicéa (Picea abies) fraîchement mort, à environ 1800 m d’altitude (Gottwald 1971). Le spécimen du canton de Berne étant une femelle, son identification est incertaine et la capture d’un individu mâle est souhaitée pour garantir sa présence dans l’ouest des Alpes suisses également.

C81) Ernobius freudei

Matériel examiné. 1 ex., Chemin VS, 5.6.1966, leg. & coll. Scherler P., det. Zahradník P., NMBE.

Commentaire. Cette espèce n’est signalée que d’Autriche, d’Italie et de Suisse. Dans ce dernier pays, elle n’est connue que d’un seul spécimen. Bien qu’identifié par P. Zahradník, il subsiste néanmoins un léger doute quant à son identification spécifique puisqu’il s’agit d’une femelle. Des spécimens mâles seraient donc les bienvenus pour confirmer définitivement la présence de cette espèce en Suisse.

C82) [Ernobius gigas]

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, Aïre, 8.7., coll. Maerky C., det. Johnson C., MHNG; 8)1 ex., Meilen ZH, 16.11.1992, leg. Eggenberger M., ETH.

Commentaire. Cité de nombreux pays européens, Ernobius gigas est principalement présent le long du bassin méditerranéen mais aussi sur la côte atlantique française (Allemand and Barnouin 2014). L’espèce n’est pas retenue pour la Suisse en fonction des éléments à disposition. Le spécimen de Genève provient en effet d’une collection problématique et ne doit pas être considéré, alors que celui de Zürich résulte vraisemblablement d’une importation isolée au vu de sa date tardive de découverte (éclosion de bois importé?) et de sa localisation (zone urbaine du Plateau suisse).

C83) Ernobius laticollis

Matériel examiné. 1 ex., Vaud, Fenalet, 11.9.1949, leg. Besuchet C., det. Zahradník P., MZL; 2 ex., Visperterminen, Beichji VS, 11.6.1995, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 2 ex., Leuk VS, 22.10.-16.11.2013, leg. Chittaro Y., det. Büche B., coll. Chittaro Y. & Büche B.; 1 ex., Martigny VS, 17.11.2016–15.3.2017, leg. & coll. Sanchez A.; 1 ex., Martigny VS, 16.11.2017–24.4.2018, leg. & coll. Sanchez A.

Commentaire. Seules quelques captures viennent confirmer la présence de cette espèce méridionale en Suisse. Liée aux pins (Pinus spp.), elle semble apparaître tardivement dans l’année, ce qui explique probablement en bonne partie la rareté de ses observations. Elle n’est connue que d’Autriche, de France, de Grèce, d’Italie, d’Espagne, de Tunisie et de Suisse.

C84) Ernobius longicornis

Matériel examiné. 3)1 ex., Alpes, Lavey, 2.7., coll. Maerky C., det. Johnson C., MHNG; 1 ex., Langwies, 23.6.1881, col. Böschenstein A., NMSH; 1 ex., Anniviers VS, 12.–26.5.2015, leg. & coll. Sanchez A.; 1 ex., Anniviers VS, 20.5.–13.7.2016, leg. & coll. Sanchez A.; 1 ex., Fully VS, 6.–28.6.2018, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1)Monte Generoso par Frey-Gessner E. et 1)Neuchâtel par Coulon (Stierlin 1883); 1 Saas et 1 Siselen par Rätzer A. (Rätzer 1888); 1)Chandolin et Ponchette par Favre E. (Favre 1890); 1)Frauenfeld, Stadt, 1953 par Hugentobler H. (Hugentobler 1966); 1 Untervaz par Jörger J.B. (Linder 1967).

Commentaire. Bien que l’espèce soit assez largement répandue en Europe centrale et septentrionale, seuls quelques rares spécimens valides viennent confirmer sa présence dans les Alpes suisses. Le spécimen de Lavey est issu d’une collection problématique et ne peut pas être retenu.

C85) Ernobius mulsanti mulsanti

Matériel examiné. 3)1 ex., Jura, Macolin, 11.5., coll. Maerky C., det. Johnson C., MHNG; 1 ex., Valais, s/Leuk, 23.4.1988, leg. & coll. Scherler P., det. Zahradník P., NMBE; 2 ex., Visperterminen, Beichji VS, 11.–12.6.1995, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 4 ex., Visperterminen, Brachland VS, 22.10.1995, leg. Reser-Rezbanyai L., MHNG; 1 ex., Stalden VS, 4.4.2009, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 1 ex., Vex VS, 21.3.–11.4.2014, leg. Chittaro Y., det. & coll. Büche B.; 1 ex., Zeneggen VS, 26.4.–15.5.2014, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 1 ex., Leuk VS, 28.4.2018, leg. & coll. Chittaro Y.

Données publiées. 1 ex., Stalden VS, 4.4.2009, 1 ex., Vex VS, 21.3.–11.4.2014 et 1 ex., Zeneggen VS, 26.4.–15.5.2014, par Chittaro Y. (Chittaro and Sanchez 2017).

Commentaire. Cette espèce n’est connue que d’Autriche, d’Allemagne, de Pologne, de France, d’Italie et de Suisse, où on ne la connaît que de quelques spécimens capturés dans des pinèdes en Valais (Chittaro and Sanchez 2017).

C86) Ernobius parens

Matériel examiné. 1 ex., Soloth. Jura, Metzerlen, 18.4.1948, leg. Wolf J. P., det. Zahradník P., MHNG.

Commentaire. Cette espèce, dont la présence est douteuse en Allemagne et en Hongrie, est citée de France méridionale et de Corse (Allemand and Barnouin 2014), d’Italie, du Portugal, d’Espagne, d’Ukraine et d’Afrique du Nord. Nous la retenons pour la Suisse sur la base d’un unique spécimen identifié par P. Zahradník. S’agissant d’une femelle, une confirmation de sa présence par la capture de spécimens mâles serait néanmoins bienvenue.

C87) Ochina latreillii

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 3)1 ex., env. de Genève, Peney, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 3)1 ex., Kt. Genf, coll. Linder A., ex coll. Täschler M., ETH; 3)1 ex., Peney, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 3)2 ex., Rouelbeau, 22.4., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Genève, Peney, 21.5., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Genève, Sionnet, 1.7., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Alpes, Brigue, 7.7., coll. Maerky C., MHNG; 1 ex., Genève, London [Allondon], 5.1949, leg. Toumayeff G., MHNG; 1 ex., St. Maria, Rombach, 23.5.1953, leg & coll. Handschin E., BNM; 1 ex., Meride, San Antonio, 1.–10.7.1991, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Meride, San Antonio, 21.–30.7.1991, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Genève, Avully, 15.6.1993, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Signy-Avenex VD, 7.5.2018, leg. & coll. Breitenmoser S.; 1 ex., Zwischbergen VS, 19.5.–7.6.2018, leg. & coll. Monnerat C.; 1 ex., Chéserex VD, 26.5.2018, leg. & coll. Breitenmoser S.

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); Sta. Maria, Rombach, 23.5.1953 par Handschin E. (Handschin 1963)).

Commentaire. Cette espèce est largement répandue en Europe. Elle se développe dans des branches mortes de chênes (Quercus spp.), d’ormes (Ulmus spp.) et de tilleuls (Tilia spp., Dodelin B., comm. pers.). En Suisse, elle n’est connue que de quelques captures éparses réalisées dans l’ouest de la région lémanique, au sud des Alpes et dans l’extrême est des Grisons. Citée d’Alsace (Callot 2018), une présence dans le nord de la Suisse serait également possible.

C88) [Ozognathus cornutus]

Matériel examiné. 4,6,8)12 ex., Weiningen ZH, 10.2016, leg. Schmidt M., NMSO.

Données publiées. 4,6,8)30 ex., Zürich par Schmidt M. (Germann and Schmidt 2017).

Commentaire. Décrite de Californie, cette espèce néarctique a été signalée initialement dans la région paléarctique à Madère, à Malte et en Tunisie (Zahradník and Mifsud 2005), puis d’autres introductions ont été signalées en Espagne (Bercedo et al. 2005), en France (Allemand et al. 2008), en Allemagne (Bathon 2014), en Italie (Cusimano et al. 2014) et en Suisse (Germann and Schmidt 2017). Dans ce dernier cas, les spécimens ont éclos d’une tête d’ail (Allium sativum) originaire de Sicile achetée en octobre 2016 sur un marché zürichois. L’espèce n’est pas établie en Suisse.

C89) Xestobium austriacum

Matériel examiné. 2 ex., Seewis im Prättigau GR, 27.5.2008, leg., det. & coll. Bense U.

Commentaire. X. austriacum est une espèce d’Europe centrale connue d’Autriche, d’Allemagne, de République tchèque, de Pologne, de Slovakie, d’Ukraine et, depuis 2008 seulement, de l’est de la Suisse, où elle atteint la limite occidentale de sa répartition. Deux exemplaires ont été trouvés sous l’écorce d’une souche sèche de sapin blanc (Abies alba) située sur un versant exposé au nord-ouest (Bense U., comm. pers.).

C90) [Hedobia pubescens]

Données publiées. 1)[Suisse] ? (Bremi-Wolf 1856).

Commentaire. Cette espèce n’a été citée qu’une seule fois de Suisse par Bremi-Wolf (1856), et déjà avec une indication de doute («?»). Aucun élément concret ne permet de la retenir pour la Suisse, bien qu’elle soit largement distribuée en Europe, principalement dans le centre et dans le sud.

C91) Dignomus irroratus

Matériel examiné. 3)2 ex., Alpes, Tessin, coll. Maerky C., ex coll. Ghidini A., MHNG; 1 ex., Chamoson VS, 16.7.–11.8.2015, leg. & coll. Sanchez A.

Données publiées. 1 ex., Chamoson VS, 16.7.–11.8.2015 par Sanchez A. (Sanchez and Chittaro 2019).

Commentaire. Cette espèce a été découverte très récemment dans notre pays au moyen d’un piège d’interception placé dans une chênaie pubescente, en bordure de pelouse steppique (Sanchez and Chittaro 2019). La donnée historique ne doit pas être considérée puisqu’elle est liée à une collection problématique. D. irroratus colonise le sud-est de la France (Calmont 2016) et le sud de l’Europe.

C92) [Eurostodes quisquiliarum]

Données publiées. 1,7)M. Moro (Rätzer 1888).

Commentaire. Signalée dans une liste suisse par Rätzer (1888), nous n’avons toutefois pas connaissance de spécimens soutenant la présence de cette espèce dans notre pays. E. quisquiliarum est considéré comme endémique d’Italie selon Borowski and Zahradník (2007). Etant donné que le Monte Moro se trouve à cheval entre la Suisse et l’Italie, la mention de Rätzer (1888) se réfère probablement plutôt à ce dernier pays.

C93) [Mezium affine]

Matériel examiné. 3,4,8)3 ex., Zürich, leg. & coll. Anonymous, MHNG; 4,6,8)1 ex., Porrentruy, BE, Umgeb., 1948, leg. Wyniger R., MHNG; 4,6,8)9 ex., Kt. Basel, Basel, 7.1955, leg. & coll. Linder A., ETH; 4,6,8)7 ex., Pruntrut [Porrentruy], 3.1963, leg. Ziegler, coll. Wolf J. P., ETH; 4,6,8)1 ex., Bâle, entrepôts, 6.1973, leg. Besuchet C., MHNG; 4,6,8)1 ex., Kradolf TG, 5.8.1999, leg. & coll. Anonymous, SPZH.

Commentaire. D’origine néarctique, cette espèce est maintenant presque cosmopolite (Bélles 1990). Elle a été importée dans plusieurs pays européens parmi lesquels l’Autriche, l’Allemagne (Zahradník 2013) et la Suisse, où elle a été signalée à plusieurs reprises dans le nord du pays, que ce soit dans des entrepôts (Bâle) ou dans des fermes aux alentours de Porrentruy. Ces observations sont vraisemblablement toujours le fruit de nouvelles importations et l’espèce ne semble pas s’être établie en Suisse.

C94) [Pseudeurostus anemophilus]

Données publiées. 1,8)SZ [Suisse] (Borowski and Zahradník 2007).

Commentaire. Citée de France, d’Italie et de Suisse (Borowski and Zahradník 2007), nous n’avons toutefois pas connaissance de spécimens suisses relatifs à cette espèce, tous les spécimens du genre Pseudeurostus examinés se référant à P. frigidus. P. anemophilus est localisé en France uniquement au Mont-Ventoux et aux Alpes-de-Haute-Provence (Calmont 2016). L’espèce n’est donc pas retenue pour la Suisse.

C95) [Ptinus (Bruchoptinus) italicus]

Données publiées. 1)Generoso (Fontana 1947); 2)Grono par Linder A. (Linder 1967).

Commentaire. L’espèce est citée d’Autriche, d’Italie et du quart sud-est de la France (Allemand and Barnouin 2014, Calmont 2016). Si sa présence en Suisse est possible, notamment au sud des Alpes, aucun spécimen n’existe à notre connaissance. Tous les spécimens en collections annoncés sous P. italicus (correspondant à ceux cités par Linder (1967) mais aussi à des spécimens dont les données n’ont jamais été diffusées) étaient en réalité, après dissection, des mâles de P. rufipes à fascie élytrale noirâtre prononcée. L’espèce n’est donc pas retenue pour la Suisse.

C96) [Ptinus (Bruchoptinus) palliatus]

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, Jussy, 1.7., coll. Maerky C., det. Bellés X., MHNG.

Commentaire. Cette espèce d’Europe occidentale est connue de la Péninsule ibérique, de France, d’Italie, d’Angleterre, de l’ouest de l’Autriche et d’Allemagne, alors que sa présence est douteuse en Serbie et au Monténégro (Zahradník 2013). Probablement présente sur tout le territoire français (Calmont 2016), elle est potentielle en Suisse également. Elle n’est cependant pas retenue à l’heure actuelle faute d’exemplaire de référence valide, le seul spécimen suisse examiné provenant d’une collection problématique.

C97) Ptinus (Cyphoderes) catalonicus

Matériel examiné. Nombreux spécimens du Valais.

Commentaire. La dissection de nombreux spécimens du sous-genre Cyphoderes atteste de la présence de P. catalonicus en Valais. Cette espèce semble par contre absente du Tessin et du bassin lémanique, où elle est remplacée par l’espèce voisine P. bidens, alors que P. raptor se rencontre principalement en montagne, mais aussi parfois sur le Plateau suisse en tant qu’individus importés (Fig. 2). P. catalonicus est connu également de la moitié sud de la France, d’Italie et d’Espagne (Allemand and Barnouin 2014, Calmont 2016).

Figure 2. 

Répartition des espèces de Ptinus du sous-genre Cyphoderes en Suisse: Ptinus bidens (en vert), P. catalonicus (en rouge) et P. raptor (en bleu). Les limites cantonales suisses sont indiquées.

C98) [Ptinus (Cyphoderes) schlerethi]

Données publiées. 2)Chiasso (Fontana 1925); 2)Generoso (Fontana 1947).

Commentaire. Cette espèce colonise le sud-est de l’Europe et l’Europe centrale (Zahradník 2013). Bien que citée de Suisse (Fontana 1947), elle ne fait pas partie de notre faune. Tous les spécimens du sous-genre Cyphoderes qui ont pu être vérifiés par l’examen des pièces génitales mâles appartenaient en réalité à P. bidens ou à P. catalonicus.

C99) Ptinus (Gynopterus) aubei

Matériel examiné. 3)2 ex., Genève, Veyrier, 10.4., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Jura, Tramelan, 2.6., coll. Maerky C., MHNG; 3)2 ex., Alpes, Alliaz, 20.7., coll. Maerky C., MHNG; 3 ex., Commugny VD, 23.3.1964, leg. Steffen J., MHNG; 1 ex., Genève, Vandoeuvres, 5.–6.1990, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Genève, Corsier, 6.–7.1990, leg. Besuchet C., MHNG; 2 ex., Genève, Chougny, 5.–6.1991, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Genève, Collonge, 5.–6.1991, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Genève, Corsier, 5.–6.1991, leg. Besuchet C., MHNG; 1 ex., Genève, Presinge-Des., 5.–6.1991, leg. Besuchet C., MHNG; 2 ex., Genève, Presinge, 6.–7.1993, leg. Besuchet C., MHNG.

Commentaire. Cette espèce est annoncée de Croatie, d’Italie, de France, de Slovénie et d’Espagne, ainsi que d’Algérie et de Tunisie. Elle est confirmée en Suisse par plusieurs captures effectuées dans l’ouest du pays. La larve vit dans les galles de chêne (Quercus spp.) en décomposition tombées au sol (Calmont 2016).

C100) Ptinus (Gynopterus) variegatus

Matériel examiné. 3)1 ex., Carouge, coll. Poncy E., MHNG; 3 ex., Chiasso, coll. Fontana P., MSNL; 1 ex., Fusio, coll. Fontana P., MSNL; 2 ex., Generoso, coll. Fontana P., MSNL; 3)2 ex., Kt. Genf, coll. Linder A., ex coll. Täschler M., ETH; 3)2 ex., Onex, coll. Maerky C., MHNG; 3)2 ex., Peney, coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Suisse, coll. Maerky C., ex coll. Melly A., MHNG; 3)1 ex., Jura, St. Ursanne, 7.1., coll. Maerky C., MHNG; 3)1 ex., Alpes, Aigle, 2.6., coll. Maerky C., MHNG; 1 ex., Generoso, 20.6., coll. Fontana P., MSNL; 3)1 ex., Genève, 30.6.1910, coll. Gaud A., MZL; 1 ex., Generoso, 9.6.1927, coll. Fontana P., MSNL; 1 ex., Chiasso, 10.4.1938, coll. Fontana P., MSNL.

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867); Chiasso, Generoso et Fusio par Fontana P. (Fontana 1925); 1)Airolo (Fontana 1947).

Commentaire. Largement répandue à l’échelle paléarctique, cette espèce principalement méridionale n’est retenue pour la Suisse que sur la base de quelques spécimens anciens provenant du Tessin. La dernière capture sur notre territoire date de 1938 à Chiasso.

C101) [Ptinus (Pseudoptinus) auberti]

Matériel examiné. 3,8)1 ex., Genève, Versoix, 10.6., coll. Maerky C., det. Bellés X., MHNG.

Commentaire. Cette espèce méridionale est citée de Slovénie, de Croatie, de France, d’Italie, d’Espagne et du Portugal. Le seul spécimen «suisse» examiné provient d’une collection problématique qui ne doit pas être considérée. P. auberti n’est pas retenu pour la Suisse, et sa présence y est peu probable.

C102) Ptinus (Pseudoptinus) capellae

Matériel examiné. 1 ex., Generoso TI, 22.6.1982, leg. & coll. Scherler P., det. Bellés X., NMBE; 1 ex., Samedan GR, 21.7.1987, leg. & coll. Sauter W., det. Calmont B., ETH; 1 ex., Centovalli TI, 18.10.–20.11.2017, leg. Pollini L. & Abderhalden M., det. Calmont B., coll. Chittaro Y.; 1 ex., Centovalli TI, 22.12.2017–24.01.2018, leg. Pollini L. & Abderhalden M., MSNL.

Commentaire. Cette espèce montagnarde colonise principalement l’est de l’Europe mais atteint à l’ouest l’Italie (notamment le sud-Tyrol italien (Kahlen and Hellrigl 1996)), l’Autriche et la Suisse. En limite d’aire de répartition dans notre pays, elle n’est connue que de deux localités tessinoises (dans la continuité de ses populations du nord de l’Italie) et d’une localité de l’est des Grisons.

C103) Ptinus (Pseudoptinus) coarticollis

Matériel examiné. 1 ex., Il Fuorn, 16.6.1952, leg. & coll. Handschin E., MHNG; 1 ex., Il Fuorn, 20.5.1953, leg. & coll. Handschin E., det. Bellés X., BNM.

Commentaire. Largement répandue dans l’ouest de la région paléarctique, la présence en Suisse de cette espèce rare n’est toutefois attestée que par deux spécimens de l’est des Grisons, capturés à environ 1800 m d’altitude.

C104) Ptinus (Ptinus) bicinctus

Matériel examiné. 1 ex., Il Fuorn, 16.6.1952, leg. & coll. Handschin E., det. Bellés X., MHNG.

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. et 1) Schaffhausen par Stierlin G. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Büren par Rätzer A. (Rätzer 1888).

Commentaire. En Suisse, seul un spécimen capturé dans l’extrême est des Grisons permet de retenir cette espèce d’Europe centrale et de l’est dans la liste faunistique nationale.

C105) Ptinus (Ptinus) calcaratus

Matériel examiné. 1 ex., Grisons, Sta Maria-Umbrail, 5.8.1974, leg. Besuchet C., det. Zahradník P., MHNG.

Commentaire. Cette espèce colonise le centre et l’est de l’Europe à partir de l’Autriche, de l’Italie et de l’extrême est de la Suisse, d’où provient l’unique exemplaire suisse connu.

C106) [Ptinus (Ptinus) perplexus]

Matériel examiné. 3,8)2 ex., Genève, coll. Odier J., det. Calmont B., MHNG.

Commentaire. Un mâle et une femelle de P. perplexus, étiquetés de Genève, existent au MHNG dans la collection Odier, une collection qui s’est révélée plusieurs fois problématique. Cette espèce méridionale n’est connue que d’Espagne, d’Italie et de France, où elle n’est attestée que des Pyrénéees-Orientales, du Var, du Gard et des Bouches-du-Rhône (Calmont 2016), à plusieurs centaines de kilomètres de la Suisse. Au vu de la grande distance qui sépare la localité suisse des localités les plus proches connues et en fonction de la collection à laquelle appartiennent les spécimens examinés, nous ne retenons pas P. perplexus pour la Suisse.

C107) [Ptinus (Ptinus) pilosus]

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Bien que l'espèce soit largement répandue en Europe, nous n’avons pas connaissance de spécimens suisses venant confirmer l’unique donnée de littérature. Citée récemment d’Alsace (Callot 2018) et connue du sud de l’Allemagne (Köhler and Klausnitzer 1998), elle reste néanmoins potentielle dans le nord du pays.

C108) [Ptinus (Ptinus) podolicus]

Données publiées. 1)SZ [Switzerland] (Borowski and Zahradník 2007).

Commentaire. Cette espèce est citée dans le «Catalogue of Palaearctic Coleoptera» de nombreux pays européens, dont la Suisse (Borowski and Zahradník 2007). Nous n’avons cependant pas connaissance de spécimens se référant à cette espèce, si bien que nous ne la retenons pas à l’heure actuelle.

C109) Ptinus (Ptinus) pusillus

Matériel examiné. 3)1 ex., Genève, Vessy, 6.6., coll. Maerky C., det. Bellés X., MHNG; 1 ex., Genève, Jussy, nid de frelons, 18.12.1961, leg. Besuchet C., det. Bellés X., MHNG; 2 ex., Genève, env. Sézegnin, 5.6.1964, leg. Besuchet C., det. Bellés X., MHNG.

Données publiées. 1)Genf par Tournier H., 1)Handeck [Handegg] par Bonvouloir H. A. et 1)Schaffhausen par Stierlin G. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Bern, 1)Büren, 1) Gadmen et 1)Seeland par Rätzer A. (Rätzer 1888); 1) Saint-Cergue, 7.6.1953 par Rehfous M. (Rehfous 1955).

Commentaire. Cette espèce ouest-paléarctique anthropophile est largement répandue en France (Allemand and Barnouin 2014) et se trouve dans les greniers, les endroits sombres des habitations et les poulaillers notamment (Calmont 2016). En Suisse, deux données de Genève permettent de la retenir dans la liste faunistique nationale. Citée d’Alsace (Callot 2018) et du sud de l’Allemagne (Köhler and Klausnitzer 1998), elle pourrait également être observée dans le nord du pays.

C110) [Ptinus (Ptinus) spitzyi]

Matériel examiné. 3,8)2 ex., Kt. Genf, coll. Linder A., ex coll. Täschler M., det. Calmont B., ETH;

Données publiées. 1)Genf par Tournier H. (Stierlin and Gautard 1867).

Commentaire. Cette espèce méditerranéenne n’est pas retenue pour la Suisse. Les seuls spécimens examinés proviennent d’une collection problématique alors que la citation de la littérature n’est pas vérifiable. En France, elle n’est connue que des Pyrénées-Orientales, de Corse, de l’Ardèche, de la Drôme, du Var et des Alpes-Maritimes (Calmont 2016).

C111) [Ptinus (Ptinus) villiger]

Données publiées. 1)Ostermundingen, am Fenster meines Hauses, 9.11.1988 par Gfeller W. (Gfeller 1992).

Commentaire. Largement répandue en Europe et en Asie, cette espèce a été citée une fois de Suisse, mais son annonce est invérifiable. P. villiger reste donc à confirmer dans notre pays, tout comme en France (Allemand and Barnouin 2014).

C112) [Ptinus (Tectoptinus) tectus]

Matériel examiné. 4,6,8)1 ex., Basel, Museum, leg. & coll. Handschin E., KMLI; 4,8)3 ex., Lausanne, VD, dans semoule, 12., leg. Toumayeff G., MHNG; 4,6,8)3 ex., Bern, 11.1924, leg. Linder A., NMB; 4,6,8)13 ex., Zürich, Univers., 2.9.1931, 12.3.1932 & 6.4.1932, leg. & coll. Allenspach V., MHNG & NMB; 4,8)10 ex., Basel, Hopf, in Seide, 10.1933, leg. Handschin E., NMB; 4,6,8)9 ex., Davos, 28.10.1938 & 15.4.1939, leg. Wolf J. P., ETH; 4,6,8)23 ex., Genève, Villette, 11.9.1940 & 21.6.1941, leg. & coll. Julliard C., MHNG; 4,6,8)2 ex., Bern, 1.1944, leg. von Peez A., Museo Civico di Bolzano; 4,6,8)16 ex., Kt. Bern, Bern, 1.1944, leg. & coll. Linder A., ETH; 4,6,8)4 ex., Lenz GR, 8.1944, leg. Lautner J., NMB & MHNG; 4,6,8)1 ex., Lenz GR, 8.1944, leg. Linder A., MHNG; 4,6,8)8 ex., Basel, 12.1.1949, leg. Wolf J. P., ETH; 4,6,8)1 ex., Zurich, 10.1951, leg. Toumayeff G., MHNG; 4,6,8)6 ex., Lausanne, VD, 10.1970, leg. Toumayeff G., MHNG; 4,6,8)1 ex., St. Gallen, 28.4.1971, leg. & coll. Spälti A., MHNG; 4,6,8)1 ex., Bertschikon ZH, 27.10.1992, leg. & coll. Anonymous, SPZH; 4,6,8)4 ex., Basel, Nat. Hist. Museum, 17.11.2008, leg. & coll. Geiser M., NMB & NMBE.

Données publiées. 4,8)Bern (mit einer Sendung Fischfutter eingeschleppt), 8.1928 (Linder 1937); 6,8)Villette [GE], dans biscuits pour chiens importés d’Angleterre, 1940 par Julliard C. (Anonyme 1943); 4,6,8)St. Gallen, Heimatmuseum, 8.1957 par Hugentobler H. (Hugentobler 1966).

Commentaire. Cette espèce cosmopolite, d’origine australienne, a été importée sporadiquement plusieurs fois en Europe, et notamment en Suisse où elle ne semble pas s’être établie.

C113) [Sphaericus (Sphaericus) pinguis]

Matériel examiné. 4,6,8)80 ex., Genève, camomille, 7.4.1970, leg. Meuwly S., det. Bellés X., MHNG.

Commentaire. Cette espèce, répandue sur le pourtour méditerranéen (Calmont 2016), a été importée occasionellement dans de nombreux pays européens avec des denrées végétales (Zahradník 2013). En Suisse, de nombreux spécimens ont été importés en 1970 avec de la camomille (Chamaemelum nobile), mais l’espèce ne s’est pas établie.

C114) [Trigonogenius globosus]

Matériel examiné. 4,6,8)59 ex., Genève, Chêne-Bourg, droguerie (tisanes), 11.1985, 5.2.1986, 18.2.1986, 27.1.1987, 10.2.1987, 9.3.1987, 8.1987, 31.10.1987, 13.1.1988, 25.3.1988, 26.4.1988, 28.5.1988, 9.9.1988, 21.9.1988, 1.1989, 7.2.1989 & 9.10.1989, leg. Standhammer M., det. Besuchet C., MHNG.

Commentaire. Originaire d’Amérique du sud, cette espèce synanthrope a été importée plusieurs fois en Europe. En Suisse, tous les spécimens connus ont été collectés dans une droguerie de Genève entre 1985 et 1989, dans des tisanes notamment. L’espèce n’est pas résidente en Suisse.

C115) [Lasioderma haemorrhoidale]

Matériel examiné. 3)1 ex., Peney, Genève, 21.5., coll. Maerky C., det. Zahradník P., MHNG.

Données publiées. 1)Schaffhausen par Vogler (Stierlin 1883).

Commentaire. S’il existe bien un spécimen de cette espèce étiqueté de Suisse, celui-ci provient d’une collection problématique et ne doit pas être considéré. Quant à la citation de la littérature, elle est invérifiable. Cette espèce ne fait pas partie de la faune suisse en fonction des éléments à disposition. Présente en Europe centrale et méridionale, elle reste néanmoins potentielle.

C116) [Lasioderma laeve]

Données publiées. 1)SZ [Switzerland] (Borowski and Zahradník 2007).

Commentaire. Bien qu’annoncée de Suisse par Borowski and Zahradník (2007), aucun spécimen se rapportant à cette espèce n’a été trouvé dans les collections consultées. Ses anciennes citations d’Autriche et de Hongrie se rapportent vraisemblablement à L. redtenbacheri (Zahradník 2013), et cela pourrait également être le cas en Suisse. L. laeve colonise les régions méditerrannéennes de France, d’Italie, du Portugal et d’Espagne.

C117) [Metholcus phoenicis]

Données publiées. 1,7,8)Mt. Rosa (Stierlin 1898).

Commentaire. Seule une citation de littérature, très ancienne et imprécise (le Monte Rosa étant une montagne à cheval entre la Suisse et l’Italie), annonce cette espèce pour la Suisse. Principalement méridionale, elle semble peu probable en Suisse et n’est donc pas retenue.

C118) Xyletinus (Xyletinus) fibyensis

Matériel examiné. 3)1 ex., Jura, Bienne, 29.6.1907, coll. Maerky C., [ex coll. Mathey A.], det. Zahradník P., MHNG; 1 ex., Genève, 5.1948, leg. Toumayeff G., det. Zahradník P., MHNG.

Commentaire. Cette espèce d’Europe centrale et septentrionale n’est retenue pour la faune suisse que sur la base d’un spécimen mâle provenant de Genève. Le second spécimen examiné provient d’une collection problématique et ne peut pas être considéré.

C119) Xyletinus (Xyletinus) longitarsis longitarsis

Matériel examiné. 3)1 ex., Mte Brè, 14.5., leg. & coll. Anonymous, det. Zahradník P., MHNG; 3)1 ex., Genève, Cointrin, 7.6., coll. Maerky C., det. Zahradník P., MHNG; 3)1 ex., Alpes, Sion, 4.7., coll. Maerky C., det. Zahradník P., MHNG; 1 ex., Domleschg, Ro. [Rothenbrunnen], 13.7.1938, leg. Wolf J. P., MHNG; 1 ex., Visperterminen VS, Beichji, 19.5.1996, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Fully VS, 1.–14.5.2012, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 1 ex., Breil/Brigels GR, 1.–27.5.2014, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 1 ex., Fully VS 11.5.2015, leg. & coll. Chittaro Y., det. Büche B.; 1 ex., Binn VS, 9.6.2015, leg. Germann C., NMSO.

Commentaire. Cette espèce colonise largement l’Europe centrale et septentrionale. Quelques individus mâles provenant de localités valaisannes et grisonnes permettent de retenir X. longitarsis pour la Suisse.

C120) [Xyletinus (Xyletinus) pectinatus pectinatus]

Matériel examiné. 3)1 ex., Bern, coll. Benteli R., det. Zahradník P., NMBE; 3)1 ex., St. Gallen, coll. Täschler M., det. Zahradník P., MHNG.

Données publiées. 1)1 ex., Mt. Bré par Meyer-Dür R. (Stierlin 1863–1864); 1)Basel par Imhof L., 1)Schaffhausen par Stierlin G. et 1)Yverdon par Heer O. (Stierlin and Gautard 1867); 1)Bazenheid (unbelegt) par Rietmann O. (Hugentobler 1966).

Commentaire. La distribution de cette espèce reste à préciser au vu des nombreuses confusions passées avec X. longitarsis (Zahradník 2013). Deux spécimens «suisses» existent bien dans les collections consultées, mais ils sont liés à des collections problématiques et ne doivent pas être considérés. Quant aux données de littérature, elles sont invérifiables. Cité d’Alsace (Callot 2018), X. pectinatus demeure néanmoins potentiel dans notre pays.

C121) Xyletinus (Xyletinus) planicollis

Matériel examiné. 2 ex., Filisur, 10.5.1934, leg. Wolf J. P., det. Zahradník P., MHNG; 2 ex., Anniviers VS, 7.7.–13.8.2014, leg. & coll. Sanchez A., det. Büche B.

Données publiées. 2 ex., Anniviers VS, 7.7.–13.8.2014 par Sanchez A. (Chittaro and Sanchez 2017).

Commentaire. Quatre exemplaires seulement, de deux localités alpines, sont connus de Suisse pour cette espèce qui colonise principalement l’Europe centrale et septentrionale.

C122) Xyletinus (Xyletinus) vaederoeensis

Matériel examiné. 4 ex., Gudo, Demanio TI, 1.–10.6.1981, leg. Reser-Rezbanyai L., 1 ex., Gudo, Demanio TI, 1.–10.6.1982, leg. Reser-Rezbanyai L., NMLU; 1 ex., Tessin, Gudo, 6.1988, leg. Brunetti R., MHNG.

Commentaire. Quelques spécimens mâles, capturés à l’aide de pièges lumineux au Tessin, permettent de retenir cette espèce pour la Suisse. X. vaederoeensis n’était cité que de Bulgarie, de République Tchèque, d’Allemagne, de Slovaquie, de Suède et de Chypre.

C123) Derodontus macularis

Matériel examiné. 1 ex., Rossinière, 18.10.1964, leg. Besuchet C., coll. Scherler P., NMBE.

Données publiées. 1 ex., Saint-Gingolphe VS, 4.2007 par Blanc M. (Blanc 2009).

Commentaire. Seulement deux données sont connues en Suisse pour cette espèce rare et discrète qui se rencontre essentiellement en automne et en hiver sur les carpophores d’Ischnoderma spp., et plus particulièrement d’I. benzoinum (Dodelin 2004). D. macularis colonise presqu’exclusivement des parcelles forestières quasi-inexploitées (Dodelin B., comm. pers.).

Discussion

Cette liste commentée s’inscrit dans la continuité des synthèses réalisées au cours des dernières années sur diverses familles de Coléoptères (Marggi and Luka 2001, Carron 2005, Carron 2008, Luka et al. 2009, Germann 2010, Chittaro and Blanc 2012, Reibnitz et al. 2013, Monnerat et al. 2015b, Breitenmoser et al. 2016, Chittaro and Sanchez 2016b, Cosandey et al. 2017, Sanchez and Chittaro 2018, Chittaro and Sanchez 2019) et contribue à améliorer nos connaissances sur la faune de Suisse. Elle fournit, avec les cartes de distribution basées sur les données récoltées (disponibles sur le serveur cartographique d’info fauna – CSCF, www.cscf.ch), une synthèse des connaissances actuelles disponibles sur les espèces appartenant aux superfamilles des Bostrichoidea et des Derodontoidea.

Nos connaissances sur leur distribution et leur écologie reposent sur des bases solides et peuvent être considérées comme bonnes. Certaines espèces sont cependant nettement moins bien documentées. C’est particulièrement le cas des espèces de plusieurs genres de Ptinidae (Dorcatoma spp., Stagetus spp., Xyletinus spp., Ernobius spp. notamment) qui sont à la fois discrètes (petite taille, activité nocturne, parfois phénologie décalée dans l’année, sporadique …) et dont l’identification est complexe et passe généralement par l’examen des pièces génitales mâles. Des recherches ciblées au cours des prochaines années et la dissection systématique des individus capturés permettront peut-être de confirmer l’indigénat de certaines espèces considérées actuellement comme douteuses, voire de découvrir quelques espèces supplémentaires pour notre pays.

Plusieurs espèces indigènes n’ont ainsi été découvertes que très récemment en Suisse (Dorcatoma androgyna, voir Chittaro and Sanchez (2016a); Anitys rubens, voir Chittaro and Sanchez (2018)) et une a même été décrite sur la base d’un individu de Suisse (Globicornis luckowi, voir Herrmann et al. (2011)). La Suisse porte une responsabilité élevée pour la conservation de ces espèces rares à l’échelle européenne, ainsi que pour de nombreux taxa strictement alpins ou boréoalpins, à l’instar de Cacotemnus thomsoni, d’Episernus angulicollis, d’Episernus taygetanus alpestris, d’Ernobius explanatus phobos et de Stagetus borealis.

D’autres espèces, résultant d’importations à partir d’autres régions du monde à la suite d’échanges commerciaux, viendront peut-être aussi rallonger à l’avenir la liste des espèces résidentes en Suisse. Les Bostrichidae et les Dermestidae notamment possèdent un fort potentiel invasif et comptent déjà un grand nombre d’espèces cosmopolites (Denux and Zagatti 2010, Geis 2014). S’il est souvent difficile de retracer l’historique de la colonisation et de la provenance de telles espèces, quelques-unes d’aspect caractéristique sont toutefois bien documentées. C’est le cas du Ptinidae Niptus hololeucus décrit d’Asie-Mineure et devenu presque cosmopolite avec des premières observations documentées en 1837 en Angleterre, en 1840 en Allemagne, en 1855 en France (synthèse dans Calmont 2016) et en 1862 en Suisse (Dietrich 1865). D’autres acquisitions pour notre faune sont plus récentes et datent du siècle dernier, à savoir Anthrenocerus australis, Attagenus smirnovi, Attagenus unicolor, Dermestes haemorrhoidalis, Lasioderma serricorne, Lyctus brunneus, L. cavicollis, Nicobium castaneum, Reesa vespulae et Trogoderma angustum. La plupart d’entre elles sont préférentiellement voire exclusivement synanthropes et occasionnent parfois des dégâts aux denrées alimentaires stockées, aux bois ouvrés, ainsi qu’à divers matériaux d’origine végétale ou animale entreposés dans des locaux (Lepesme 1944, Delobel and Tran 1993, Hagstrum et al. 2013). Mais quelques-unes sont également capables de s’établir en nature et peuvent menacer nos espèces indigènes. Geis (2014) constate ainsi le recul simultané des observations de Lyctus linearis, autochtone en Europe, et l’expansion de L. cavicollis, originaire d’Amérique du Nord. Concurrencé dans ses habitats naturels par L. cavicollis, L. linearis est aussi remplacé en milieu urbain par L. brunneus (Lan-Yu and Geis 2019) d’origine asiatique. Cela semble également être le cas en Suisse et L. linearis, pourtant largement répandu par le passé, n’a pratiquement plus été signalé au cours des cinquante dernières années. Ces changements faunistiques doivent être suivis avec attention.

Remerciements

Cette liste commentée a largement profité des travaux initiés par Claude Besuchet (CH-Genève) dans le cadre de son projet de Catalogue des Coléoptères de Suisse, et notamment de l’important travail de révision des collections suisses effectué par plusieurs spécialistes européens: Xavier Bellés (E-Barcelone), feu Vladimír Kalík (CZ-Pardubice) et Petr Zahradník (CZ-Prague) notamment. Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés !

Un immense merci à Stève Breitenmoser (CH-Givrins), à Petr Zahradník (CZ-Prague), à Benjamin Calmont (F-Vassel), à Boris Büche (D-Berlin), à Andreas Herrmann (D-Stade), à Jerzy Borowski (PL-Varsovie), à Jiří Háva (CZ-Prague), à Klaus-Ulrich Geis (D-Freiburg), à Michael Eifler (D-Pinneberg), à Ulrich Schneppat (CH-Malix) et à Benoît Dodelin (F-Lyon) pour la vérification de spécimens problématiques et pour leur commentaires précieux sur le manuscrit.

Nous tenons également à remercier ici l’ensemble des conservateurs des musées de Suisse qui nous ont si souvent et si aimablement accueillis au sein de leurs institutions aux cours de ces dernières années, ainsi que tous les coléoptéristes actifs sur ce groupe qui, par la transmission de leurs observations personnelles, ont permis d’enrichir les connaissances sur la distribution de ces espèces en Suisse. Un grand merci également à Gaspard Braulin (CH-Lausanne) et à Arnaud Vallat (CH-Neuchâtel) pour leur aide précieuse apportée lors de la saisie des spécimens des collections muséales consultées.

Références

  • Aistleitner E, Kapp A (2008) Fragmenta entomofaunistica IX. Coleopterologische Miscellen. Käferdaten aus Vorarlberg, Austria occ., und Liechtenstein sowie Streudaten aus dem grenznahen Graubünden (CH) (Insecta, Coleoptera). Entomofauna, Zeitschrift für Entomologie 29(8): 125–144.*
  • Allemand R (2011a) Présence en France de Ptinus (Cyphoderes) schlerethi Reitter, et commentaires sur les espèces voisines (Coleoptera, Ptinidae). Bulletin de la Société Entomologique de France 116(2): 185–190.
  • Allemand R (2011b) Rectificatif sur la présence en France de Ptinus (Cyphoderes) schlerethi Reitter (Coleoptera, Ptinidae). Bulletin de la Société Entomologique de France 116(4): 509–510.
  • Allemand R, Barnouin T (2014) Ptinidae. In: Tronquet M (Ed.) Catalogue des Coléoptères de France. Perpignan, Association Roussillonnaise d’Entomologie, 453–463.
  • Allemand R, Laclos de E, Büche B, Ponel P (2008) Anobiidae nouveaux ou méconnus de la faune de France (3e note) (Coleoptera). Bulletin de la Société Entomologique de France 113(3): 397–402.
  • Allenspach V (1948) Käferfang mit der Quecksilberdampflampe. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 21: 210–212.*
  • Allenspach V (1968) Käferfang am Schmetterlingsschirm in Minusio/TI. Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 18: 125–133.*
  • Allenspach V (1971) Käferfang am Schmetterlingschirm in Minusio/Tessin (Erster Nachtrag). Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 21: 110–114.*
  • Allenspach V (1978) Fünfter Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Schweiz von Arthur Linder. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 51: 407–410.
  • Alonso C (2014) Dermestidae. In: Tronquet M (Ed.) Catalogue des Coléoptères de France. Perpignan, Association Roussillonnaise d’Entomologie, 446–451.
  • Anonyme (1943) Société Lépidoptérologique de Genève. Captures intéressantes faites en 1940. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 19: 233–234.
  • Basset Y (1985) Les peuplements d’Arthropodes sur Pinus mugo Turra dans les tourbières du Haut-Jura neuchâtelois. Bulletin de la Société Neuchâteloise des Sciences Naturelles 108: 63–76.*
  • Bathon H (2014) Ozognathus cornutus (LeConte, 1859), ein für Mitteleuropa neue Pochkäfer. Mitteilungen des Internationalen Entomologischen Vereins Frankfurt a. M. 39(1): 31–34.
  • Bellés X (1990) Coleoptera Ptinidae, Gibbinae. Fauna Ibérica, vol. 0. Museo Nacional de Ciencias Naturales, CSIC. Madrid, 43 pp.
  • Bercedo P, Coello P, Arnáiz L, Baena M (2005) Ozognathus cornutus (LeConte, 1859) nuevo anóbido para la fauna ibérica (Coleoptera: Anobiidae). Boletín de la Sociedad Entomológica Aragonesa 37: 213–214.
  • Besuchet C, Reuteler C, Merz B (2012) Superfamille Bostrichoidea. In: Merz B (Ed.) Liste Annotée des Insectes (Insecta) du Canton de Genève. Instrumenta Biodiversitatis, Muséum d’histoire naturelle, Genève, 142–145.
  • Bischoff-Ehinger A (1870) Reise in die italienischen Hochgebirge des Piemonts. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 3(4): 159–175.*
  • Blanc M (2009) Derodontus macularis (Fuss, 1850) – Coléoptère mycétophage nouveau pour la faune de Suisse (Coleoptera, Derodontidae). Entomo Helvetica 2: 282–283.
  • Borowski J (2007) Bostrichidae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. Elateroidea – Derodontoidea – Bostrichoidea – Lymexyloidea – Cleroidea – Cucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 320–328.
  • Borowski J, Węgrzynowicz P (2007) World Catalogue of Bostrichidae (Coleoptera). Wydawnictwo Mantis, Olsztyn, 248 pp.
  • Borowski J, Zahradník P (2007) Ptinidae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. Elateroidea – Derodontoidea – Bostrichoidea – Lymexyloidea – Cleroidea –Cucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 328–362.
  • Bouchard P, Bousquet Y, Davies A, Alonso-Zarazaga M, Lawrence J, Lyal C, Newton A, Reid C, Schmitt M, Slipinski A, Smith A (2011) Family-group names in Coleoptera (Insecta). ZooKeys 88: 1–972. https://doi.org/10.3897/zookeys.88.807
  • Brandstetter CM, Kapp A (1998) Käferinventar von Vorarlberg und Liechtenstein. Insecta: Coleoptera. Eigenverlag des Ersten Vorarlberger Coleopterologischen Vereins, Bürs, 92 pp.
  • Breitenmoser S (2017) Les chênes séculaires de Duillier (VD): un sanctuaire pour des Coléoptères saproxyliques exceptionnels. Bulletin de la Société Vaudoise des Sciences Naturelles 96: 49–76.*
  • Breitenmoser S, Chittaro Y, Sanchez A (2016) Liste commentée des Oedemeridae (Coleoptera) de Suisse. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 89: 73–92.
  • Bremi-Wolf JJ (1856) Catalog der Schweizerischen Coleopteren, als Vorläufer der Beiträge für Schweizerische Entomologie. Druck und Commission von Friedrich Schulthess, Zürich, 78 pp.
  • Brustel H (2014) Bostrichidae. In: Tronquet M (Ed.) Catalogue des Coléoptères de France. Perpignan, Association Roussillonnaise d’Entomologie, 451–453.
  • Brustel H, Gouix N, Bouyon H, Rogé J (2013) Les Stephanopachys de la faune ouest-paléarctique (Coleoptera Bostrichidae): distribution et reconnaissance des trois espèces françaises au service de l’application de la directive Habitats, Faune, Flore. L’Entomologiste 69(1): 41–50.
  • Büche B (2001) A new fungivorous Deathwatch-beetle from Europa (Coleoptera, Anobiidae). Entomologische Blätter 96(3): 229–234.
  • Büche B, Möller G (2005) Rote Liste und Gesamtartenliste der holzbewohnenden Käfer (Coleoptera) von Berlin mit Angaben zu weiteren Arten. In: Der Landesbeauftragte für Naturschutz und Landschaftpflege / Senatsverwaltung für Stadtentwicklung (Eds). Rote Liste der gefährdeten Pflanzen und Tiere von Berlin, CD-ROM.
  • Caflisch JL (1894) Beiträge zu einem Verzeichnisse der Insecten-Fauna Graubündens von Dr. E. Killias. IV: Coleopteren. Supplement/Beilage zu Jahresbericht der Naturforschenden Gesellschaft Graubündens, 275 pp.
  • Callot H (2018) Liste de référence des Coléoptères d’Alsace. Société Alsacienne d’Entomologie, version du 30-IX-2018, 107 pp.
  • Calmont B (2016) Coléoptères Gibbinae et Ptininae de France. Arvensis, hors-série 2, 202 pp.
  • Carron G (2005) Kommentierte Checkliste der Dytiscidae und Noteridae (Coleoptera) der Schweiz. Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 55(3): 93–114.
  • Carron G (2008) Checklist des coléoptères aquatiques de Suisse. Deuxième partie: Gyrinidae, Haliplidae, Paelobiidae, Sphaeriusidae. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 81: 53–60.
  • Chittaro Y, Blanc M (2012) Liste commentée des Cerophytidae, Elateridae, Eucnemidae et Throscidae (Coleoptera) de Suisse. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 85: 91–114.
  • Chittaro Y, Sanchez A (2016a) Inventaire des Coléoptères saproxyliques d’un site exceptionnel: la Châtaigneraie de Fully (VS). Bulletin de la Murithienne 133: 13–27.
  • Chittaro Y, Sanchez A (2016b) Liste commentée des Tenebrionoidea (Coleoptera) de Suisse. Partie 1: Aderidae, Anthicidae, (Boridae), Melandryidae, Meloidae, Mycetophagidae, Mycteridae, Prostomidae, Pyrochroidae, Pythidae, Ripiphoridae, Salpingidae, Tenebrionidae, Tetratomidae, Zopheridae. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 89: 183–235.
  • Chittaro Y, Sanchez A (2017) A propos de quelques Coléoptères rares ou nouveaux pour la Suisse. Entomo Helvetica 10: 45–53.
  • Chittaro Y, Sanchez A (2018) Limoniscus violaceus (P. W. J. Müller, 1821), Anitys rubens (J. J. Hoffmann, 1803) et Philothermus evanescens (Reitter, 1876), trois Coléoptères «reliques de forêts primaires» nouveaux pour la Suisse. Entomo Helvetica 11: 9–15.
  • Chittaro Y, Sanchez A, Blanc M, Monnerat C (2013) Coléoptères capturés en Suisse par pièges attractifs aériens: bilan après trois années et discussion de la méthode. Entomo Helvetica 6: 101–113.*
  • Cusimano C, Cerasa G, Lo Verde G, Massa B (2014) Ozognathus cornutus (LeConte, 1859) (Coleoptera, Anobiidae) new record for Italy. Naturalista siciliano Serie 4, 38(1): 131–132.
  • Cymorek S (1969) Lyctidae & Bostrychidae, In: Freude H, Harde KW, Lohse GA (Eds) Die Käfer Mitteleuropas. Band 8. Teredilia, Heteromera, Lammelicornia. Goecke, Evers, Krefeld, 7–27.
  • Dietrich K (1865) Beitrag zur Kenntnis der Insekten-Fauna des Kantons Zürich. Käfer. Neue Denkschriften der allgemeinen schweizerischen Gesellschaft für die gesammten Naturwissenschaften 21: 1–240.
  • Delobel A, Tran M (1993) Les Coléoptères des denrées alimentaires entreposées dans les régions chaudes. Faune tropicale XXXII. Orstom / CTA Editions, Paris, 425 pp.
  • Denux O, Zagatti P (2010) Coleoptera families other than Cerambycidae, Curculionidae sensu lato, Chrysomelidae sensu lato and Coccinelidae. Chapter 8.5. BioRisk 4: 315–406. https://doi.org/10.3897/biorisk.4.61
  • Dodelin B (2004) Derodontus macularis Fuss: un Coléoptère mycétophage nouveau pour la faune de France (Derodontidae). Bulletin de la Société entomologique de France 109(5): 499–505.
  • Dodelin B (2016) Sur les Episernus Paléarctiques (Col., Ptinidae, Ernobiinae). Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon 85(9–10): 278–302.
  • Dodelin B, Bouyon H (2017) Un nouvel Episernus des Alpes françaises (Col., Ptinidae, Ernobiinae). Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon 86(7–8): 251–254.
  • Español F (1992) Coleoptera, Anobiidae. Fauna Ibérica, vol. 2. Museo Nacional de Ciencias Naturales, CSIC, Madrid, 195 pp.
  • Favre E (1890) Faune des Coléoptères du Valais et des régions limitrophes. Zurcher, Furrer, 448 pp.
  • Focarile A (1984) Nuove ricerche sui popolamenti di coleotteri nel Ticino settentrionale – Campagne 1979–1982. Bolletino della Società Ticinese di Scienza Naturali 72: 7–55.*
  • Focarile A (1988) Ricerche sui Coleotteri del Parco alpino della Val Piora (Ticino, Svizzera). Bolletino della Società Ticinese di Scienza Naturali 76: 61–89.*
  • Focarile A (2003) Ecologia e faunistica degli insetti (particolarmente Coleotteri) nell’ecosistema alluviale della Val Bavona (Ticino, Svizzera). Rapporto Fondazione Valle Bavona, Cavergno, 85 pp.*
  • Fontana P (1925) Contribuzione alla Fauna coleotterologica ticinese III. Bolletino della Società Ticinese di Scienza Naturali 19: 32–56.
  • Fontana P (1929) Note di Entomologia crepuscolare. Bolletino della Società Ticinese di Scienza Naturali 24: 121–127.*
  • Fontana P (1947) Contribuzione alla fauna coleotterologica ticinese. Bolletino della Società Ticinese di Scienza Naturali 42: 16–94.
  • Foster CW, Holloway GJ (2015) Anthrenus (Anthrenus) angustefasciatus (Coleoptera: Dermestidae), a species new to Britain. British Journal of Entomology and Natural History 28: 47–51.
  • Freude A (1969) Ptinidae. In: Freude H, Harde KW, Lohse GA (Eds) Die Käfer Mitteleuropas. Band 8. Teredilia, Heteromera, Lammelicornia. Goecke, Evers, Krefeld, 60–74.
  • Frey-Gessner E (1900a) Liste des Coléoptères et des lépidoptères intéressants notés par M. le chanoine E. Favre. Bulletin de la Murithienne 29–30: 73–77.*
  • Frey-Gessner E (1900b) Souvenirs d’excursions d’un entomologiste dans le Val d’Anniviers. 1865–1900. Bulletin de la Murithienne 29–30: 66–72.*
  • Fuessly JC (1775) Verzeichnis der ihm bekannten schweizerischen Insekten mit einer ausgemahlten Kupfertafel, nebst der Ankündigung eines neuen Insekten Werks. Zürich und Wintherthur, Heinrich Steiner und Companie, 62 pp.* https://doi.org/10.5962/bhl.title.65772
  • Gaud A (1904) Binn. Course du 27 juillet au 1er août 1903. Bulletin de la Murithienne 33: 55–59.*
  • Gehrig J (1965) Neue Käferfunde im Allschwilerwald. Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 15(3): 41–43.*
  • Geis K-U (2002) Gebietsfremde Splintholz- und Bohrkäfer, nach Mitteleuropa mit Importholz und anderen Gütern eingeschleppt. Eine Bestandsaufnahme (Coleoptera: Lyctidae, Bostrichidae). Mitteilungen des internationalen Entomologischen Verein e. V. (Frankfurt a. M.) Supplement 10, 100 pp.
  • Geis K-U (2014) Invasive faunenfremde Arten der Bostrichidae (Coleoptera) in Europa – mit Richtigstellungen und Anmerkungen zu den Ergebnissen des DAISIE-Projekts. Mitteilungen des internationalen Entomologischen Verein e. V. (Frankfurt a. M. ) 39: 209–232.
  • Germann C (2010) Die Rüsselkäfer (Coleoptera, Curculionoidea) der Schweiz – Checkliste mit Verbreitungsangaben nach biogeografischen Regionen. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 83: 41–118.
  • Germann C, Schmidt M (2017) Erstes Auftreten von Ozognathus cornutus (LeConte, 1859) in der Schweiz (Coleoptera, Ptinidae). Entomologische Nachrichten und Berichte 61(2): 151–153.
  • Germann C, Schneppat U, Herger P (2014) Trogoderma angustum (Solier, 1849) (Coleoptera, Dermestidae) – Nachweise aus der Schweiz. Entomo Helvetica 7: 93–97.*
  • Gfeller W (1992) Bemerkenswerte Käferfunde in der Schweiz, insbesondere in den Jahren 1988 bis 1992. 3. Beitrag zur Faunistik und Ökologie der Käfer in der Schweiz. Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 42(4): 163–168.
  • Gollkowski V (2011) Attagenus punctatus (Scopoli, 1772) (Coleoptera, Dermestidae) in der Schweiz. Entomologische Nachrichten und Berichte 55: 267.*
  • Gottwald J (1971) Die mitteleuropäischen Arten aus der Verwandtschaft von Ernobius explanatus Mannerheim (Coleoptera, Anobiidae). Ergebnisse der wissenschaftlichen Untersuchungen im Schweizerischen Nationalpark 11: 168–173.
  • Graf E (1981) Splintholzkäfer in der Schweiz. Schweizerische Schreinerzeitung 51: 1212–1218.
  • Graf R (2016) Dorcatoma (Dorcatoma) lomnickii Reitter, 1903 (Coleoptera, Ptinidae, Anobiinae) neu für die Fauna der Schweiz. Entomo Helvetica 9: 139–142.
  • Handschin E (1963) Die Coleopteren des schweizerischen Nationalparkes und seiner Umgebung. Ergebnisse der wissenschaftlichen Untersuchungen im schweizerischen Nationalpark. Band VIII. Lüdin, Liestal, 302 pp.
  • Hartmann K, Sprecher E (1990) Ein Beitrag zur Insektenfauna des Arlesheimer Waldes, unter besonderer Berücksichtigung der holzbewohnenden Käfer. Tätigkeitsberichte Naturforschende Gesellschaft Baselland 36: 75–124.*
  • Háva J (2003a) Notes on Dermestidae (Coleoptera) with description of eight new species. Annales Historico-Naturales Musei Nationalis Hungarici 95: 19–35.
  • Háva J (2003b) World Catalogue of the Dermestidae (Coleoptera). Studie a zprávy oblastního muzea Praha-východ v Brandýse nad Labem a Staré Boleslavi, Supplementum 1, 196 pp.
  • Háva J (2007a) Dermestidae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. Elateroidea – Derodontoidea – Bostrichoidea – Lymexyloidea – Cleroidea – Cucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 299–320.
  • Háva J (2007b) Derodontidae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. Elateroidea – Derodontoidea – Bostrichoidea –Lymexyloidea – Cleroidea – Cucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 298–299.
  • Háva J (2019) Dermestes (Dermestinus) szekessyi kazakh ssp. nov., a new subspecies from East Kazakhstan (Coleoptera: Dermestidae: Dermestinae). Boletín de la Real Sociedad Española de Historia Natural 113: 1–3.
  • Háva J, Bornand P (2013) Attagenus incognitus Háva 2003 new species for Switzerland (Coleoptera: Dermestidae). Arquivos Entomolóxicos 9: 51–52.
  • Háva J, Herrmann A (2014) New Faunistic Records of Dermestidae (Coleoptera) – Part 10. Mitteilungen des Internationalen Entomologischen Vereins 39: 1–10.
  • Háva J, Herrmann A (2018) New faunistic records and remarks on Dermestidae (Coleoptera) – Part 17. Folia Heyrovskyana, series A, 26(1): 13–18.
  • Háva J, Herrmann A, Kadej M (2013) New faunistic record of Dermestidae (Coleoptera) – Part 7. Arquivos Entomoloxicos 8: 135–140.
  • Heer O (1841a) Die Kaefer der Schweiz, mit besonderer Berücksichtigung ihrer geographischen Verbreitung. Erster Theil, Dritte Lieferung. Petitpierre, Neuchatel, 79 pp.
  • Heer O (1841b) Fauna coleopterorum helvetica. Pars 1. Turici: Impensis Orelii, Fuesslini et Sociorum, 652 pp.*
  • Herger P (1981) Zur Insektenfauna des Siedereiteiches bei Hochdorf, Kanton Luzern. VI. Coleoptera (Käfer) – 1. Teil. Entomologische Berichte Luzern 5: 74–82.*
  • Herger P (1982) Zur Insektenfauna vom Pilatus-Kulm, 2060 m, Kanton Nidwalden. III. Coleoptera (Käfer) – 1. Teil. Entomologische Berichte Luzern 8: 48–56.*
  • Herger P (1983a) Zur Insektenfauna der Umgebung von Baldegg, Kanton Luzern. Baldegg-Institut. III. Coleoptera 1 (ohne Staphylinidae und Curculionidae) (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 10: 69–74 u. Anhang, 81–88.*
  • Herger P (1983b) Zur Insektenfauna der Umgebung von Ettiswil, Kanton Luzern. III. Coleoptera 1 (ohne Staphylinidae und Curculionidae) (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 10: 75–80 u. Anhang, 81–88.*
  • Herger P (1986) Zur Insektenfauna von Rigi-Kulm, 1600–1797 m, Kanton Schwyz. IV. Coleoptera 1: CarabidaeScolytidae (ohne Staphylinidae). Entomologische Berichte Luzern 15: 1–11.*
  • Herger P (1987) Zur Insektenfauna von Gersau-Oberholz, Kanton Schwyz. IV. Coleoptera 1: CarabidaeScolytidae (ohne Staphylinidae und Chrysomelidae). Entomologische Berichte Luzern 17: 1–19.*
  • Herger P (1991) Zur Insektenfauna von Obergütsch (500–600 m), Stadt Luzern. V. Coleoptera 3 (ohne Staphylinidae, Elateridae und Curculionidae). Entomologische Berichte Luzern 25: 27–40.*
  • Herger P (1992) Zur Insektenfauna vom Vogelmoos (775 m) bei Neudorf, Kanton Luzern. VI. Coleoptera 1 (ohne Staphylinidae, Elateridae, Chrysomelidae u. Curculionidae). Entomologische Berichte Luzern 28: 45–60.*
  • Herger P (1993) Zur Insektenfauna vom Airolo, Lüvina, 1200 m, Kanton Tessin. IV. Coleoptera 1: (ohne Nitidulidae, Cryptophagidae, Chrysomelidae). Entomologische Berichte Luzern 30: 13–30.*
  • Herger P (1994) Die Käfersammlung von Josef Roos (1908–1992) – Ein Beitrag zur Käferfauna der Talschaft Entlebuch, Kanton Luzern (Coleoptera). Entomologische Berichte Luzern 32: 1–12.*
  • Herger P (1995) Käfer aus einer Lichtfalle bei Wädenswil, Sandhof, 518 m, Kanton Zürich (Coleoptera). Entomologische Berichte Luzern 34: 13–18.*
  • Herger P (1998) Zur Insektenfauna des Kantons Schaffhausen (Hallau-Egg und Löhningen). III. Coleoptera (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 39: 113–126.*
  • Herger P (1999a) Zur Insektenfauna vom Hochmoor Forenmoos, 970 m, Eigental, Kanton Luzern. IV. Coleoptera (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 41: 1–16.*
  • Herger P (1999b) Zur Käferfauna im Entlebuch, Kanton Luzern: Käferfänge in Doppelschwand, Aebnetgüetli 850 m (Coleoptera). Entomologische Berichte Luzern 41:17–22.*
  • Herger P (2000) Heimliche Untermieter. Rückblick auf 25 Jahre Ungeziferbestimmungsdienst im Natur-Museum Luzern. Entomologische Berichte Luzern 43: 1–10.*
  • Herger P (2002) Zur Insektenfauna vom Rüss-Spitz (Kanton Zug), 388 m, bei Maschwanden ZH. V. Coleoptera 1 (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 47: 1–24.
  • Herger P (2004) Zur Insektenfauna vom Hanenriet bei Giswil, 470 m, Kanton Obwalden. III. Coleoptera 1 (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 51: 1–18.*
  • Herger P (2005) Zur Insektenfauna des Flachmoores Wauwilermoos, 498 m, Kanton Luzern. III. Coleoptera 1 (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 53: 1–20.*
  • Herger P (2006) Zur Insektenfauna von Altdorf und Umgebung, Kanton Uri. 2. Reussdelta bei Seedorf, 435 m. IV. Coleoptera 2: Allgemeiner Überblick und Artenliste 2. Teil (ohne Staphylinidae und Curculionidae). Entomologische Berichte Luzern 55: 1–20.*
  • Herger P (2007a) Zur Insektenfauna der Umgebung von Lauerz, Kanton Schwyz. 1. Sägel (455 m) und Schuttwald (480 m). VII. Coleoptera 2: Allgemeiner Überblick und Artenliste 2. Teil (ohne Staphylinidae und Curculionidae). Entomologische Berichte Luzern 57: 47–70.*
  • Herger P (2007b) Zur Insektenfauna der Umgebung von Lauerz, Kanton Schwyz. 2. Schwändi (650m). V. Coleoptera 2: Allgemeiner Überblick und Artenliste 2. Teil (ohne Staphylinidae und Curculionidae). Entomologische Berichte Luzern 57: 71–78.*
  • Herger P, Germann C (2014) Käfer aus Lichtfallenfängen in Ufhusen und Luthern, Kanton Luzern (Coleoptera). Entomo Helvetica 7: 147–150.*
  • Herger P, Germann C (2015) Käfer (Coleoptera) vom östlichen Napfgebiet (Romoos und Umgebung), Kanton Luzern. Entomo Helvetica 8: 59–64.*
  • Herger P, Uhlig M (1990) Zur Insektenfauna von Hospental, Kanton Uri. III. Coleoptera (Käfer). Entomologische Berichte Luzern 23: 15–22.*
  • Herger P, Germann C, Uhlig M., Vogel J, Geiser M, Kirejtshuk A (2015) Käfer aus Lichtfängen am Monte San Giorgio bei Serpiano, Kanton Tessin (Coleoptera). Entomo Helvetica 8: 89–96.
  • Herrmann A, Háva J (2006) Die Einwanderer Anthrenocerus australis (Hope, 1843) und Attagenus smirnovi Zhantiev, 1973 (Coleoptera: Dermestidae) nun auch aus der Schweiz gemeldet. Entomologische Berichte Luzern 55: 43–44.
  • Herrmann A, Háva J, Kadej M (2011) A new species of Globicornis Latreille in Cuvier (Coleoptera: Dermestidae: Megatominae) from Switzerland. Studies and Reports, Taxonomical Series 7(1–2): 141–145.
  • Heyden von L (1863) Beitrag zur Coleopterenfauna des Ober-Engadins, insbesondere der Umgegend von St. Moritz. Jahresberichte der naturforschenden Gesellschaft Graubündens 8: 1–52.
  • Heyden von L (1864) Nachtrag zum Beitrag der Coleopterenfauna des Ober-Engadins, insbesondere der Umgegend von St. Moritz. Jahresberichte der naturforschenden Gesellschaft Graubündens 9: 1–16.*
  • Heyden von L (1871) Supplement zum Beitrag der Coleopterenfauna des Ober-Engadins, insbesondere der Umgegend von St. Moritz. Jahresberichte der naturforschenden Gesellschaft Graubündens 16: 27–49.*
  • Huber B, Büche B (2014) Vielfalt der Totholzkäferfauna im Urwald Scatlè, Breil/Brigels (Schweiz, Graubünden) (Coleoptera). Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 87: 311–326.*
  • Hugentobler H (1954) Ein eingenartiger Biotop einiger seltener Käfer. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 27: 161–162.*
  • Hugentobler H (1959) Beitrag zur Kenntnis der Käferfauna des Thurgaus. Mitteilungen der Thurgauischen Naturforschenden Gesellschaft 38: 5–116.
  • Hugentobler H (1966) Beitrag zur Kenntnis der Käfer der Nordostschweiz. Naturwissenschaftlichen Gesellschaft St. Gallen, 248 pp.
  • Jaccard H (1890) Catalogue des Coléoptères récoltés à Aigle et environs. Bulletin de la Murithienne 19–20: 21–60.
  • Jörger JB (1914) Ein Beitrag zur Coleopteren-Fauna des Rigi. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 12: 190–193.*
  • Juillerat P, Bäumler B, Bornand C, Gygax A, Jutzi M, Möhl A, Nyffeler R, Sager L, Santiago H, Eggenberg S (2017) Checklist 2017 der Gefässpflanzenflora der Schweiz / de la flore vasculaire de la Suisse / della flora vascolare della Svizzera. Info Flora, 380 pp.
  • Kadej M, Háva J, Kalík V (2007) Review of the Anthrenus pimpinellae species group from Palaearctic region (Coleoptera: Dermestidae: Anthrenini). Genus 18(4): 721–750.
  • Kahlen M, Hellrigl K (1996) Ordnung Coleoptera-Käfer. In: Hellrigl K (Ed.) Die Tierwelt Südtirols. Naturmuseum Südtirol, Bozen, 393–511.
  • Kiesenwetter von H (1861) Eine entomologische Excursion in das Wallis und nach dem Monte Rosa im Sommer 1861. Berliner Entomologische Zeitschrift 5: 360–395.*
  • Kiener S (1995) Bemerkenswerte Käfernachweise aus der Schweiz (Coleoptera). Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 68: 55–68.*
  • Killias E (1860) Zoologische Mittheilungen. 2. Insectenverzeichniss aus Puschlav. Jahresbericht der Naturforschenden Gesellschaft Graubündens 7: 102–108.*
  • Köhler F (2000) Erster Nachtrag zum „Verzeichnis der Käfer Deutschlands“. Entomologische Nachrichten und Berichte, Dresden 44(1): 60–84.
  • Köhler F (2011) 2. Nachtrag zum „Verzeichnis der Käfer Deutschlands“ (Köhler, Klausnitzer 1998) (Coleoptera). Entomologische Nachrichten und Berichte (Dresden) 55: 109–174, 247–254.
  • Köhler F, Klausnitzer B (1998) Entomofauna Germanica. Verzeichnis der Käfer Deutschlands. Entomologische Nachrichten und Berichte, Dresden, Beiheft 4: 1–185.
  • Labram JD, Imhoff L (1842) Die Insekten der Schweiz, die vorzüglichsten Gattungen je durch eine Art bildich dargestellt. Basel, 192 pp.*
  • Laclos de E, Büche B (2008a) La Vrillette sans peine: deuxième note (Coleoptera Anobiidae). L’Entomologiste 64(4): 217–220.
  • Laclos de E, Büche B (2008b) La Vrillette sans peine: première note (Coleoptera Anobiidae). L’Entomologiste 64(1): 3–10.
  • Laclos de E, Büche B (2009a) La Vrillette sans peine: quatrième note (Coleoptera Anobiidae). L’Entomologiste 65(4): 207–213.
  • Laclos de E, Büche B (2009b) La Vrillette sans peine: troisième note (Coleoptera Anobiidae). L’Entomologiste 65(4): 13–20.
  • Lan-Yu L, Geis KU (2019) A synopsis of the Lyctine beetles of Eurasia with a key to the species (Insecta: Coleoptera: Bostrichidae: Lyctinae). Journal of Insect Biodiversity 9(2): 34–56. https://doi.org/10.12976/jib/2019.09.2.1
  • Lepesme P (1944) Les coléoptères des denrées alimentaires et des produits industriels entreposés. Encyclopédie entomologique. Paul Lechevalier Editeur, Paris, 335 pp.
  • Linder A (1937) Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Schweiz. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 17: 172–175.
  • Linder A (1941) La collection de coléoptères du Chanoine Cerutti. Bulletin de la Murithienne 59: 129–134.
  • Linder A (1946) 2. Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Schweiz. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 20: 197–207.
  • Linder A (1953) 3. Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Schweiz. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 26(1): 63–71.
  • Linder A (1967) Nachtrag zum Verzeichnis der Bündner Coleopteren von Dr. E. Killias. Jahresbericht der Naturforschenden Gesellschaft Graubünden 93: 78–109.
  • Linder A (1968) 4. Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Schweiz. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 41: 211–232.*
  • Liniger E (1886) Ein Aufenthalt im Wallis. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 7: 286–294.*
  • Liu LY, Schönitzer K (2011) Phylogenetic analysis of the family Bostrichidae auct. at suprageneric levels (Coleoptera: Bostrichidae). Mitteilungen der Münchner Entomologischen Gesellschaft 101: 99–132.
  • Löbl I (2007) Endecatomidae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. ElateroideaDerodontoideaBostrichoideaLymexyloideaCleroideaCucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 320.
  • Löbl I, Smetana A (2007) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. Elateroidea – Derodontoidea – Bostrichoidea – Lymexyloidea –Cleroidea – Cucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 935 pp. https://doi.org/10.1163/9789004260894
  • Lohse GA (1969) Anobiidae. In: Freude H, Harde KW, Lohse GA (Eds) Die Käfer Mitteleuropas. Band 8. Teredilia, Heteromera, Lammelicornia. Goecke, Evers, Krefeld, 27–59.
  • Lohse GA (1979) Dermestidae. In: Freude H, Harde KW, Lohse GA (Eds) Die Käfer Mitteleuropas. Band 6. Diversicornia. Goecke, Evers, Krefeld, 304–327.
  • Lohse GA, Lucht WH (1992) Die Käfer Mitteleuropas. 2. Supplementband mit Katalogteil. Goecke, Evers, Krefeld, 375 pp.
  • Luka H, Nagel P, Feldmann B, Luka A, Gonseth Y (2009) Checkliste der Kurzflügelkäfer der Schweiz (Coleoptera: Staphylinidae ohne Pselaphinae). Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 82: 61–100.
  • Marggi W, Germann C (2018) Nachweis von Dinoderus minutus (Fabricius, 1775) in der Schweiz (Coleoptera: Bostrichidae). Entomo Helvetica 11: 157–160.
  • Marggi W, Luka H (2001) Laufkäfer der Schweiz – Gesamtliste 2001 (Coleoptera: Carabidae). Checklist 2001, Carabidae of Switzerland. Opuscula Biogeographica Basileensia 1, 37 pp.
  • Mathey-Dupraz A (1922) Les allées de Colombier et leurs destructeurs. Le Rameau de Sapin 6(3): 17–19.*
  • Meier C, Sauter W (1989) Zur Kenntnis der Insektenfauna eines Auwaldreservates an der Aare bei Villnachern AG. Mitteilungen der Aargauischen Naturforschenden Gesellschaft 32: 217–258.*
  • Meier F, Engesser R, Forster B, Odermatt O, Angst A (2012) Forstschutz-Überblick 2011. Eidgenössische Forschungsanstalt für Wald, Schnee und Landschaft WSL, Birmensdorf, 28 pp.
  • Meier F, Engesser R, Forster B, Odermatt O, Angst A (2014) Forstschutz-Überblick 2013. WSL Berichte 11, 28 pp.
  • Meier F, Queloz V, Forster B, Odermatt O, Angst A, Hölling D (2016) Waldschutz-Überblick 2015. WSL Berichte 45, 32 pp.
  • Meier F, Forster B, Odermatt O, Hölling D, Meyer J, Dubach V, Schneider S, Wasem U, Queloz V (2017) Waldschutz-Überblick 2016. WSL Berichte 55, 36 pp.
  • Michaud A (1937) Observations sur la Faune entomologique du Val d’Orvin. Bulletin de la Société Neuchâteloise des Sciences Naturelles 62: 84–98.*
  • Monnerat C, Chittaro Y, Sanchez A, Gonseth Y (2015a) Critères et procédure d’élaboration de listes taxonomiques nationales: le cas des Buprestidae, Cerambycidae, Lucanidae et Cetoniidae (Coleoptera) de Suisse. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 88: 155–172.
  • Monnerat C, Chittaro Y, Sanchez A, Gonseth Y (2015b) Liste commentée des Lucanidae, Cetoniidae, Buprestidae et Cerambycidae (Coleoptera) de Suisse. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 88: 173–228.
  • Rätzer A (1888) Nachträge zur Fauna coleopterorum Helvetiae besonderes aus dem Gebiete des berner Seelandes, des Jura und der Walliseralpen. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 8: 20–42.
  • Rehfous M (1955) Contribution à l'étude des Insectes des Champignons. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 28: 1–106.
  • Reibnitz J, Graf R, Coray A (2013) Verzeichnis der Ciidae (Coleoptera) der Schweiz mit Angaben zur Nomenklatur und Ökologie. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 86: 63–88.
  • Rosset FC (1879) Contributions à la faune entomologique du Valais. I. Insectes rares capturés sur le Simplon. Bulletin de la Murithienne 9: 36–38.*
  • Sanchez A, Chittaro Y (2017) Inventaire des Coléoptères saproxyliques des pinèdes du Val d’Anniviers (VS). Bulletin de La Murithienne 134: 21–34.*
  • Sanchez A, Chittaro Y (2018) Liste commentée des Histeridae et Sphaeritidae de Suisse (Coleoptera, Histeroidea). Entomologische Blätter und Coleoptera 114: 335–352.
  • Sanchez A, Chittaro Y (2019) Dignomus irroratus (Ptinidae) et Isomira testacea (Tenebrionidae), deux Coléoptères nouveaux pour la faune de Suisse. Entomo Helvetica 12: 161–163.
  • Sanchez A, Chittaro Y, Monnerat C (2015) Coléoptères nouveaux ou redécouverts pour la Suisse ou l’une de ses régions biogéographiques. Entomo Helvetica 8: 119–132.
  • Schacht W (1879) Contributions à la faune entomologique du Valais. III. Contribution à la faune des coléoptères du Valais. Bulletin de la Murithienne 9: 43–54.*
  • Scherler P (1992) JORLOG, études entomologique des parcelles 06, 38, 39, 40, 41 et 42. Echantillonnage des Coléoptères. Bulletin Romand d’Entomogie 10: 59–80.*
  • Scherler P (1995) Les Coléoptères de la Grande Cariçaie (rive sud-est du lac de Neuchâtel). Bulletin Romand d'Entomologie 13: 31–54.*
  • Sprecher E, Luka H, Germann C, Luka A, Klausnitzer B, Graff P (2008) Käfer. In: Baur B, Billen W, Burckhardt D (Eds) Vielfalt zwischen den Gehegen: wildlebende Tiere und Pflanzen im Zoo Basel. Monographien der Entomologischen Gesellschaft Basel 3, 308–331.*
  • Steinhammer F (2007) Nosodendridae. In: Löbl I, Smetana A (Eds) Catalogue of Palaearctic Coleoptera, Vol. 4. ElateroideaDerodontoideaBostrichoideaLymexyloideaCleroideaCucujoidea. Apollo Books, Stenstrup, 299.
  • Stierlin G (1863) Verzeichniss der während einer entomologischen Exkursion nach dem Engadin im Juni 1862 gesammelten Käfer. Mittheilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 1: 57–66.*
  • Stierlin G (1863–1864) Zusammenstellung der durch Herrn Meyer-Dür in Tessin und Oberengadin beobachteten und eingesammelten Coleopteren. Mittheilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 1: 155–172.*
  • Stierlin G (1875) Verzeichniss der gesammelten Käfer. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 4: 465–468.*
  • Stierlin G (1880) Beiträge zur Kenntnis der Käferfauna des Kant. Wallis und der Dichotrachelus-Arten. Mittheilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 5: 541–551.*
  • Stierlin G (1883) Zweiter Nachtrag zur Fauna coleopterorum helvetica. Neue Denkschriften der schweizerischen Gesellschaft für die gesammten Naturwissenschaften 8(3): 1–98.
  • Stierlin G (1898) Fauna coleopterorum helvetica. Die Käfer-Fauna der Schweiz nach der analytischen Methode. II. Theil. Bolli, Böcherer, Schaffhausen, 662 pp.
  • Stierlin G (1900) Fauna coleopterorum helvetica. Die Käfer-Fauna der Schweiz nach der analytischen Methode. I. Theil. Bolli, Böcherer, Schaffhausen, 667 pp.
  • Stierlin G (1906) Coleopteren-Fauna der Gegend von Schaffhausen. Mitteilungen der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft 11: 167–220.*
  • Stierlin G, Gautard VV (1867) Fauna coleopterorum helvetica. Die Käfer-Fauna der Schweiz. Schaffhausen und Vevey, 372 pp.
  • Täschler M (1872) Beitrag zur Coleopteren-Fauna der Kantone St. Gallen und Appenzell. Berichte der Tätigkeiten der St. Galler Naturwissenschaftlichen Gesellschaft, 39–249.*
  • Tronquet M (2014) Catalogue des Coléoptères de France. Perpignan, Association Roussillonnaise d’Entomologie, 1056 pp.
  • Uhlig M, Uhlig B (2006) Zur Käferfauna der Schweiz (Coleoptera ohne Staphylinidae). Entomologische Berichte Luzern 56: 1–20.*
  • Viñolas A, Recalde Irurzun JI (2018) Los Ernobiinae de la Península Ibérica e Islas Baleares. 1ª Nota. El género Episernus C. G. Thomson 1863 (Coleoptera: Ptininae). Butlletí de la Institució Catalana d’Història Natural 82: 97–107.
  • Walter T, Wolf M, Plattner M (2003) Holzbewohnende Käfer im Naturschutzgebiet Wildenstein. Mitteilungen der Naturforschenden Gesellschaften beider Basel 7: 263–285.*
  • Welti S (1998) Totholzabhängige Käfer (Coleoptera) und Totholzangebot im Sihlwald (Kt. Zürich). Diplomarbeit, Universität Zürich, 61 pp.*
  • Wittenberg R, Kenis M, Blick T, Hänggi A, Gassmann A, Weber E (2006) An inventory of alien species and their threat to biodiversity and economy in Switzerland. CABI Bioscience Switzerland Centre report to the Swiss Agency for Environment, Forests and Landscape. The environment in practice 0629, 155 pp.
  • Wyniger R (1957) Ein Kaffeeschädling als Zigarren-Zerstörer. Mitteilungen der Entomologischen Gesellschaft Basel 7: 79–82.
  • Zahradník P (2000) Ernobius besucheti sp. n. (Coleoptera: Anobiidae) from Switzerland. Folia Heyrovskyana 8(2): 133–136.
  • Zahradník P (2013) Beetles of the family Ptinidae of Central Europe. Academia, Praha, 352 pp.
  • Zahradník P, Háva J (2014) Catalogue of the world genera and subgenera of the superfamilies Derodontoidea and Bostrichoidea (Coleoptera: Derodontiformia, Bostrichiformia). Zootaxa 3754(4): 301–352. https://doi.org/10.11646/zootaxa.3754.4.1
  • Zahradník P, Mifsud D (2005) Ozognathus cornutus (LeConte) – new record for the Palearctic Region (Coleoptera: Anobiidae). Studies and reports of District Museum Prague-East Taxonomical Series 1(1–2): 141–143.
  • Zhang SQ, Che LH, Li Y, Liang D, Pang H, Ślipiński A, Zhang P (2018) Evolutionary history of Coleoptera revealed by extensive sampling of genes and species. Nature Communications 9(1): 205. https://doi.org/10.1038/s41467-017-02644-4